TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 15 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

VIGNIEU (Monographie de)


Par Philippe Geneste


Référence : 3103
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0584-3
Nombre de pages : 216
Première édition : 1912
Reliure : br.

Prix: 28.40€


     Si la présence de blocs erratiques dans le sol peut laisser imaginer que Vignieu put être pendant des siècles, à la période régressive de l'époque glaciaire, la station terminus du glacier du Rhône, encaissé par le barrage rocheux du Munard, les fondations des murs d'une ville disparue mystérieusement alimentent la légende de Vignieu. Au XVe siècle, le village devait avoir une certaine importance. Imbert de Grolée, seigneur de Chapeau-Cornu, un des personnages les plus en vue de son temps puisqu'il était gouverneur et sénéchal de Lyon ainsi que maréchal du Dauphiné, habitait fréquemment à Vignieu, malgré son obligation de résider à Lyon. Les registres de catholicité qui débutent le 23 décembre 1797, révèlent la très réelle importance de Vignieu au point de vue religieux. Son curé baptisait alors les enfants de toutes les communes voisines. L'église fut détruite en 1875, sans que l'on ait songé à conserver les dessins de ses peintures murales, pour être reconstruite sur le même emplacement. Faute de ressources suffisantes, le clocher ne fut achevé qu'en 1888, grâce à l'abbé Piaton, qui fit édifier également la chapelle des Ayes, à l'endroit même où un dénommé Teillon affirmait avoir eu une apparition de la Vierge ; elle devint un lieu de pèlerinage pour les habitants de Vignieu et des environs. M. Rigaud, natif du village, fut le premier instituteur régulièrement nommé, vers 1837 ; jusqu'alors, les maîtres étaient des ambulants qui venaient du Bourg-d'Oisans ou du Briançonnais. En 1841 fut créé le premier poste d'institutrice et, en 1849, s'acheva la construction de la maison d'école. En 1842, le conseil municipal réclamait un service de poste journalier, invoquant l'importance commerciale de Vignieu. L'alimentation en eau et l'amélioration des voies de communication furent les grands domaines auxquels les municipalités successives durent se consacrer, faisant tout autant appel aux investissements financiers qu'humains. Les fontaines n'étaient qu'au nombre de trois, lorsque le conseil décida, pour obvier à cette pénurie, l'acquisition des eaux de la Crosse. Le très mauvais état des chemins était aussi à l'époque un handicap pour le développement du village. Jules Pey, maire de 1874 à 1878, s'impliqua tant dans les travaux de la route de Vignieu à La Tour-du-Pin, en particulier, que non content de se rendre dans la journée sur le chantier pour y presser l'entrepreneur, il n'hésitait pas à aller le relancer le soir, à l'hôtel où celui-ci avait pris pension.
© Micberth
     

18:34

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75