TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 17 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

VEULES-LES-ROSES (Recherches historiques sur la ville, la vallée et les environs de)


Par Louis Prévost


Référence : 3188
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0674-1
Nombre de pages : 202
Première édition : 1888-1889
Reliure : br.

Prix: 26.18€


     C'est vers la fin du IIIe siècle ou au commencement du IVe que le bourg semble avoir été fondé, sur les hauteurs de la côte, le long des bords d'un cours d'eau, à l'emplacement qui jusqu'alors avait été occupé à différents intervalles et suivant les besoins militaires des diverses armées opérant dans les terres des Calètes. De nombreuses maisons s'élevèrent probablement alors dans le vallon et sur les falaises, grâce à la rivière qui favorisait singulièrement les industries naissantes et à son embouchure qui offrait aux pêcheurs un abri commode et sûr. Le territoire proche de la ville royale de Rouen fut ensuite l'objet de prédilection de la haute société mérovingienne et des munificences princières. Après s'être rendu maître du pays, Rollon distribua à ses soldats les champs laissés à l'abandon et lorsque les Veulais, qui, apeurés, s'étaient dispersés, revinrent, ils furent réduits à l'état de vassaux et même de serfs. Des institutions fermes et sages furent établies et tous, cultivateurs, marins ou gens de métier gagnèrent en sécurité, en aisance et en lumières. De nombreux étrangers vinrent coloniser cette partie du littoral et les bois s'étendant jusqu'aux portes de Veules furent défrichés. Après le règne de Richard Ier qui avait su instaurer une ère de calme profond, la révolte des Vilains, vers l'année 996, agita l'ancienne population qui ne supportait plus la domination des conquérants installés dans ces campagnes depuis moins d'un siècle. La répression fut terrible et les quelques survivants furent renvoyés dans leur village pour inspirer la terreur par leurs mutilations et leurs atroces blessures. En 1001, Richard II accorda à l'abbé de Fécamp des concessions au bord de la rivière de Veules et l'abbaye exerça sa souveraineté sur la ville et dans la vallée jusqu'en 1789. Á la fin du siècle, la population était devenue si considérable que de nouveaux villages furent fondés aux alentours. Puis, Philippe Auguste voulant faire comprendre à la Normandie les avantages de sa réunion à la France, étendit les garanties et les franchises des habitants, conscient que la féodalité n'avait pu comprimer leur esprit indépendant. Fortement éprouvés par la guerre de Cent Ans, les villageois furent ensuite radicalement divisés lors des guerres de Religion. Á l'intérieur même du bourg, le costume des deux partis religieux se distinguait : les femmes catholiques portaient la jupe de dessus rouge et celle de dessous bleue ; les femmes protestantes faisaient l'inverse. Parce que le commerce et l'agriculture étaient détruits, que l'incendie, l'ouragan et la tempête avaient causé d'irréparables désastres, une large partie de la population se réfugia à Dieppe et à Saint-Valery.
© Micberth
     

19:48

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75