TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 14 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

VARZY. Son histoire, ses monuments, ses célébrités


Par Émile Boisseau


Référence : 3079
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0559-1
Nombre de pages : 188
Première édition : 1905
Reliure : br.

Prix: 25.36€


     Peu après son élection en tant qu'évêque, en 418, saint Germain fit élever dans son domaine de Varzy une basilique, sous le vocable de Sainte-Eugénie, à l'emplacement d'un temple païen et d'une source d'une eau pure et bienfaisante. Il donna ensuite la très noble ville de Varzy, une des plus illustres seigneuries de ses biens, à son église cathédrale de Saint-Étienne. La cité fit alors partie du diocèse d'Auxerre et resta dans la puissance temporelle et spirituelle de ses évêques, qui en devinrent les seigneurs. En 923, l'évêque Gaudry fit restaurer l'église, étendit les limites de ses fondations et l'orna richement. Mais, l'an mil porta à la basilique de Sainte-Eugénie un arrêt de ruine et de destruction dans la pensée de la fin du monde. L'édifice tomba dans un si triste état de délabrement que nul prêtre n'osait y célébrer la messe. Á la fin du XIe siècle, l'église était à nouveau digne de remplir ses fonctions, le château devint le lieu de retraite des évêques et la ville s'entoura de murailles. Les habitants étaient alors soumis aux corvées ; les seigneurs avaient droit de haute, moyenne et basse justice. Quelques siècles plus tard, les fureurs de la guerre civile dévastèrent la ville. Les protestants incendièrent l'église Sainte-Eugénie que la piété des habitants préserva d'une entière destruction et à qui les siècles de paix qui suivirent rendirent l'antique splendeur. Lorsque Nicolas Colbert devint évêque d'Auxerre en 1671, il se servit aussitôt de la protection de son frère ministre pour obtenir une décharge considérable des impôts dont la ville était surchargée et accablée. Il prit soin des pauvres, s'attacha à l'instruction des gens de la campagne et apporta quelques embellissements au château dont il planta une partie des fossés qu'il avait faits combler, de marronniers issus de ceux qui faisaient l'admiration des seigneurs dans les jardins de Versailles. Sous la Révolution, la collégiale, lieu de pèlerinage et de grande dévotion qui attirait de nombreux étrangers grâce à ses reliques et ses ornements de grande valeur, fut vendue pour 8 225 francs au citoyen Louis Bercier, mais l'adjudicataire ne pouvant pas payer, elle fut démolie en 1797. Fière de ses célébrités, la ville a fait ériger, par Émile Boisseau, une statue à la gloire d'André-Marie-Jean-Jacques Dupin, membre d'une des plus glorieuses familles de son histoire.
© Micberth
     

14:30

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75