TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SAINT-QUENTIN-EN-MAUGES


Par Désiré Couffon


Référence : 3364
Date édition : 2015
Format : 20 X 30
ISBN : 978-2-7586-0870-7
Nombre de pages : 100
Première édition : 1911
Reliure : br.

Prix: 16.00€


     Vers 1040, alors que la région des Mauges venait d'être annexée à l'Anjou, l'église de Saint-Quentin-en-Mauges appartenait pour moitié à Tercelin, seigneur du Petit Montrevault et pour l'autre moitié à Guy, seigneur de Boeria ; elle était tenue en fief par le prêtre Hardouin. Tercelin donna sa part aux moines de Marmoutiers et Guy leur vendit la sienne pour la somme de vingt sous. Les moines établirent aussitôt un prieuré qui s'enrichit de plusieurs donations. Pendant de longues années, le pays resta dans un isolement complet. Les guerres ne l'épargnèrent cependant pas : royaux, ligueurs et reîtres pillèrent les églises, les châteaux et les chaumières. Cette enclave entre la Bretagne, le Poitou et la Saintonge ne possédait pas de routes mais seulement de mauvais chemins entre d'épais talus semés de molets qui s'effondraient. Les conducteurs avaient de l'eau jusqu'aux genoux et les paysans ne pouvaient aller chercher le prêtre ou le médecin de peur de s'embourber et ne pouvoir revenir sur leurs pas. Aussi, les lettres patentes du 24 janvier 1789 qui instituaient la rédaction du cahier de plaintes et de doléances furent accueillies avec le plus grand enthousiasme. Le 1er mars 1789, l'assemblée convoquée au son de la cloche comparut sous la galerie de l'église devant Charles Chiron, notaire des juridictions de Montrevault. Jacques Rochard et François Cailleau furent nommés députés et chargés de porter le cahier contenant 21 doléances à l'assemblée qui devait se réunir à Angers le 16 mars. Puis la mise en pratique de la constitution civile du clergé bouleversa les esprits. Le district de Saint-Florent dont faisait partie Saint-Quentin ne comptait que quatre prêtres assermentés. Le curé de Saint-Quentin fut assailli de pierres dans son église et le procureur syndic eut recours « à des secours physiques contre l'immoralité régnante ». L'ordre fut rétabli momentanément, mais face à la misère qui grandissait chaque jour, la plus légère étincelle pouvait mettre le feu aux poudres. La levée de 300 000 hommes déclencha l'insurrection. Pendant près d'un demi-siècle, ce coin des Mauges connut les déchirements d'une guerre intestine. Cette période tragique fut cependant bénéfique puisque la solution pour débarrasser la contrée des bandes armées qui semaient la terreur fut de construire douze routes. Ces voies nouvelles traversant le pays permirent non seulement de faire cesser le brigandage, mais aussi de chasser la misère en facilitant la culture des terres. De plus, si l'éleveur prenait soin de mettre un bouc dans son étable, il évitait, croyait-on, toute épidémie...
© Micberth
     

06:38

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr