TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 17 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SAINT-QUENTIN (Petite histoire de)


Par Maxime de Sars


Référence : 1797
Date édition : 1999
Format : 14 X 20
ISBN : 2-84435-097-6
Nombre de pages : 202
Première édition : 1936
Reliure : br.

Prix: 27.38€


     Augusta Viromanduorum, ville aux maisons blanches et cubiques, s'étageait en amphithéâtre. Des palais abritaient le prétoire et la basilique, des temples étaient dédiés aux divinités romaines et gauloises. Pillée et saccagée par les invasions barbares, la cité gallo-romaine disparut au IIIe siècle.
Maxime de Sars évoque la mémoire des comtes de Vermandois qui réunissaient les pouvoirs administratif, militaire et judiciaire. C'est à Herbert IV et à sa femme que les habitants de Saint-Quentin doivent leurs franchises communales. La ville atteindra au XIIIe siècle un développement qu'elle conservera jusqu'au lendemain de la Révolution.
La ville fut réunie à la couronne par Philippe-Auguste, en 1214, à la condition qu'elle continuerait à jouir de ses prérogatives. Livrée à l'Angleterre en 1420, elle redevint française pour être cédée au duc de Bourgogne qui la conserva pendant trente ans.
De sinistre mémoire, le siège de 1557 fut terrible et coûta la vie à 2 000 bourgeois et gens de guerre, laissant une ville dévastée. Vivant de la sayetterie de longue date, elle dut alors se reconvertir dans la mulquinerie et le tissage des toiles qui assurèrent sa richesse et sa gloire. Sa production de toiles, batistes, mousselines était exportée en Europe, en Amérique, voire en Turquie.
S'il évoque avec concision et simplicité la vie de Saint-Quentin sous l'Ancien Régime, l'auteur donne également de nombreux renseignements sur les périodes douloureuses, plus proches de nous, comme la Première Guerre mondiale ou la terrible offensive allemande du 8 octobre 1870. Il cite également les noms de quelques enfants du cru qui furent célèbres comme le sénateur Henri Martin, auteur d'une mémorable « Histoire de France », l'inventeur Edouard-Eugène Branly, l'artiste Maurice Quentin La Tour, qui dota la ville de ses bienfaits ou encore François-Noël dit Gracchus Babeuf, « le plus grand fléau de la féodalité », selon ses propres termes.
Détruite à plusieurs reprises, la ville offre aujourd'hui encore des charmes qu'apprécient ses habitants et tous ceux qui viennent la découvrir. Ce livre, qui propose une promenade à travers le temps, ravivera les mémoires.
© Micberth
     

18:42

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75