TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SAINT-MACAIRE-EN-MAUGES (Précis historique de la paroisse de)


Par l'abbé Félix Deniau


Référence : 3361
Date édition : 2015
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0867-7
Nombre de pages : 236
Première édition : 1908
Reliure : br

Prix: 32.00€


     Vers la fin du IVe siècle ou au commencement du Ve siècle, saint Macaire partit de Ligugé avec quelques moines et choisit la toute petite localité d'Espetven pour y bâtir une cabane et un oratoire. Avec ses disciples, il travailla à la conversion du peuple en s'efforçant de détruire l'influence des druides qui avaient probablement commis de multiples sacrifices sur les pierres mégalithiques retrouvées sur le site. Á la fin du VIIIe siècle, Poliern, riche seigneur de la cour de Charlemagne, possédait tout le domaine qui appartenait jadis à saint Macaire. Il fit don de ses possessions aux moines de Saint-Florent qui entreprirent de bâtir une magnifique église en pierre qui était alors le plus bel édifice de la contrée. Mais lors des invasions normandes, le sanctuaire et les habitations qui s'étaient formées autour furent anéantis et les habitants furent dispersés ou réduits en esclavage. Un siècle plus tard, les moines de Saint-Florent reconstruisirent en bois mais sur de plus grandes proportions l'église abbatiale tandis qu'à la fin du XIe siècle, la paroisse de Saint-Macaire était constituée, avec sa propre église et sa cure. René Gendry fut le premier curé à habiter Saint-Macaire, ses prédécesseurs préférant mener ailleurs une vie plus facile, avaient laissé à leurs vicaires l'administration de la cure et de la paroisse. Il restaura l'église, fit débroussailler le petit cimetière et clore le grand cimetière. Il entreprit également de recouvrer les dîmes dues à la cure. S'il obtint gain de cause lors d'un premier procès l'opposant à Anne de la Cour, femme de René Leguay, seigneur du Verger et de la Bernardière en 1676, il fut interné dans la ville d'Angers en juillet 1689 à l'issue d'un différend dont les proportions s'amplifièrent progressivement, au point que René Leguay fit enlever les bancs du chœur de l'église où seuls le prieur et les prêtres avaient droit de place. Il établit un banc fermé à son usage exclusif. Le 17 avril 1690, René Gendry démissionna au profit de son neveu puis fonda l'école des filles à la demande des missionnaires d'Angers pour l'instruction des petites filles, la congrégation des jeunes filles de Saint-Macaire pour les grandes filles, les servantes du village et les veuves qui le désiraient, ainsi qu'une école presbytérale où il préparait ses élèves au sacerdoce. Á la fin du XVIIe siècle la ruine était complète dans le bourg comme dans la campagne, les fermes étaient en ruines et les terres non cultivées. C'est à cette époque que s'implanta l'industrie du tissage. Les tanneurs et teinturiers s'établirent à l'ouest du village et les blanchisseurs se fixèrent jusqu'à la Menetière.
© Micberth
     

05:47

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr