TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 14 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SAINT-LÉONARD DE FÉCAMP, des origines à nos jours


Par l'abbé A. Aubert


Référence : 2867
Date édition : 2009
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0333-7
Nombre de pages : 258
Première édition : 1937
Reliure : br.

Prix: 32.45€


     La commune de Saint-Léonard doit son nom au cousin de Clovis qui vécut de 466 à 559 et dont la vie ne fut qu'un tissu de miracles. Il instruisait les prisonniers et les convertissait, mais surtout obtenait souvent leur libération. Après sa mort, les cas de délivrance par son intercession, comme celle de Guillaume Martel, de Bacqueville, furent encore très nombreux. À l'inverse de cette piété, il semble que pendant deux cents ans, une mauvaise fée ait présidé aux destinées des Hogues. Les récits, souvent entre l'histoire et la légende, dévoilent des personnages aventureux et guerriers qui eurent une vie remplie d'excès, loin de la quiétude familiale. Baudouin et son fils Emmeric, par exemple, furent à l'origine d'un drame sanglant qui leur coûta la vie mais dans lequel périrent aussi la comtesse Archambault et la vertueuse Gisèle. Au XIIe siècle, le domaine des Hogues avait pour possesseur un chevalier félon, tué dans un combat judiciaire. Sa veuve fut bientôt connue dans toute la contrée sous le sobriquet de « la châtelaine maudite », qu'elle devait à une vie faite de débauche. Son château était devenu le lieu « d'effroyables orgies » dont aucun témoin ne ressortait vivant. Elle commit cependant l'erreur de s'en prendre à l'abbé de Fécamp, ce qui lui valut une arrestation ordonnée par Henri II d'Angleterre et une exécution sur le bûcher. Le domaine des Hogues fut alors donné aux religieux de Fécamp. Le 22 octobre 1413, Laurent Gratte-Poulain et Jehan Desjardins fondèrent la frairie paroissiale dont le fonctionnement ne connut qu'une seule interruption, sous la Révolution. Son chef, le mayre, et les six échevins, dont le statut était envié par tous, veillèrent de tout temps à ce que chacun ait une inhumation décente et se rassemblaient chaque semaine, ce qui donnait lieu à des agapes, aux limites de l'excès. À l'heure de la Première Guerre mondiale, le château des Hogues, construit en 1904, se transforma en ambulance de guerre et accueillit pendant quatre ans 1 500 blessés que l'ensemble de la population se fit un devoir et un honneur de soutenir matériellement et spirituellement.
© Micberth
     

23:23

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75