TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mardi 11 août 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

RENNES (Guide illustré de)


Par Adolphe Orain, Ernest Rivière


Référence : 2948
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0418-1
Nombre de pages : 338
Première édition : 1925
Reliure : br.

Prix: 42.60€


     L'ancienne capitale de l'État breton connut la splendeur des rois et des ducs de Bretagne mais subit aussi, jusqu'au XVIe siècle, la destinée commune aux places frontières de ces temps troublés. Elle fut assiégée dix fois par les Bretons, puis par les Francs, par les Normands, par Alain Fergent, par Jean de Montfort et par Charles de Blois, par les Anglais et par Du Guesclin, par les Ligueurs, « sièges longs et intermittents où les adversaires, certains jours, se livraient en commun à des joutes courtoises ». Elle ne cessa pourtant pas de prospérer et quand elle ne fut plus que la capitale d'une province, la création du Parlement de Bretagne, définitivement fixé dans la cité en 1560, accrut encore l'importance de la ville et lui donna cette physionomie propre qui la caractérisa jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Au détour de chaque rue, les anecdotes se mêlent à la grande histoire. Les luttes incessantes du Parlement contre le gouvernement ayant développé dans l'esprit des habitants et principalement de la jeunesse des écoles, des idées d'indépendance, le premier mouvement révolutionnaire partit de Rennes et plus précisément du café de l'Union, au numéro 12 de la place du Palais. Grâce à son maire, Jean Leperdit, modeste tailleur au caractère noble et simple, qui combattit les actes du farouche conventionnel Carrier, la ville, malgré 577 exécutions capitales, ne fut pas autant éprouvée par la Terreur que Nantes. Sur le pont Saint-Martin, une maison de bois semblant s'incliner dans l'eau de la rivière et surnommée par certains le Château branlant, fut la source d'inspiration d'une célèbre chanson parce qu'un des garçons de la famille Roussel surnommé Cadet du fait de sa petite taille, y vécut. L'ancien restaurant Marguerite qui était le rendez-vous des jeunes poètes, accueillit ensuite la librairie Saint-Joseph, comme si sa destinée était d'être une maison de lettres. Dans la même rue, le vice-amiral Villeneuve, vaincu à Trafalgar par Nelson, à son retour d'Angleterre où il avait été fait prisonnier, choisit de se donner la mort plutôt que d'affronter les reproches de Napoléon, dans la chambre d'un hôtel qui s'appelait à l'époque l'hôtel de la Patrie. Outre d'illustres rennais, le cimetière conserve la tombe de « la sainte aux pochons », vénérée pour guérir les fièvres de ceux qui pendent à leur cou un peu de terre prise sur sa tombe enfermée dans un petit sachet.
© Micberth
     

15:56

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75