TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 13 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

PUYRÉAUX, châtellenie de Mansle en Angoumois (Notes historiques sur la paroisse de)


Par Florentin Chevalier


Référence : 2984
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0456-3
Nombre de pages : 166
Première édition : 1903
Reliure : br.

Prix: 22.31€


     Les Gaulois ont laissé des traces de leur passage sur le territoire de Puyréaux, avant que les Romains ne viennent leur apprendre à cultiver la terre. Puis saint Martial amena le christianisme en Angoumois et peu à peu, les idées chrétiennes s'infiltrèrent dans les campagnes, civilisant les masses en adoucissant les mœurs. Au XIe siècle, date des premiers écrits relatifs à Puyréaux, la petite localité était foncièrement chrétienne et faisait de précieux legs à l'église dans un but tout religieux. Ainsi du début du XIIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, les chanoines du chapitre Saint-Pierre d'Angoulême furent les seigneurs temporels et spirituels de Puyréaux. Du Moyen Âge à la Révolution, les trois ordres de la société étaient représentés dans le village. La noblesse perdit petit à petit sa fortune et son prestige, les familles ne prouvant parfois leur rang que par un colombier édifié près de la métairie qu'elles occupaient, vivant à la paysanne et mangeant du pain bis. Si les nobles, bourgeois et notables n'étaient pas très riches, ils n'étaient pas non plus suffisamment grands seigneurs pour guerroyer entre eux. Ils passaient leur temps à « se chercher chicane les uns les autres » et se lançaient constamment dans d'interminables procès. La population de la paroisse se composait, avant la Révolution, d'une centaine de familles. Leur existence se partageait entre six jours de dur labeur et le repos dominical. Aucun voyage n'était envisageable, faute de moyen de transport. Seuls les grands seigneurs avaient un carrosse ; lorsqu'ils résidaient sur leurs terres, ils faisaient construire les routes pour relier leur demeure aux grandes voies, comme la duchesse de la Rochefoucauld et sa « route de la duchesse » qui longe le territoire de la commune. Peu de crimes, quelques rares cas de suicides, le collecteur des impôts et le fermier des redevances seigneuriales étaient les seules bêtes noires qui troublaient la tranquillité des habitants. Les 18 et 19 mars 1789, lors de la réunion des états généraux, la paroisse de Puyréaux se plaignit, par l'intermédiaire de son député Léchelle, « du fardeau énorme d'impositions considérablement augmenté depuis quelques années, qui pesait sur elle, les revenus étant très médiocres par suite de la mauvaise qualité du terrain ».
© Micberth
     

16:43

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75