TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mardi 27 février 2024

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites





ACCUEIL

PROVINS et ses environs. Guide illustré


Par anonyme


Référence : 3229
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0720-5
Nombre de pages : 148
Première édition : 1911
Reliure : br.

Prix: 20.60€


     La ville haute de Provins fut autrefois le siège d'un établissement militaire dont l'origine demeure obscure. Fuyant l'invasion normande, des religieux de Saint-Benoît-sur-Loire, gardiens des reliques de saint Ayoul, martyr du VIIe siècle, vinrent les cacher dans le bois de châtaigniers, au pied de la forteresse. Une église s'éleva et devint un lieu de pèlerinage. Les châtaigniers furent abattus et une ville soudée à la ville haute se développa. Charlemagne envoya des Missi Dominici dans la cité qui possédait un hôtel des monnaies. Au seuil du Xe siècle, Provins apparaît comme une puissante forteresse du domaine royal. La ville changea alors de possesseur et, en trois siècles, atteignit une rare célébrité industrielle et commerciale. Les derniers Carlovingiens ayant attribué à leurs officiers la possession viagère de plusieurs comtés, ceux de Champagne et de Brie échurent, vers 936, à Herbert Ier qui fonda la première maison de Champagne, à laquelle succéda une deuxième maison créée par Thibaut le Tricheur. Délaissant Troyes, leur capitale, les comtes de Champagne choisirent Provins pour résidence favorite. Le petit-fils de Thibaut le Tricheur, fut le premier de ceux qui élevèrent la fortune de Provins. Il érigea plusieurs églises dont Saint-Ayoul, un hôpital, le palais des Comtesses de Blois et de Champagne mais surtout, il créa les célèbres foires. Son petit-fils, qui avait pour autre grand-père Guillaume le Conquérant, donna un nouvel essor à l'industrie et au commerce. C'est grâce à lui, qu'Abélard, l'amant d'Héloïse, en fuite de Saint-Denis, trouva refuge à l'abbaye de Saint-Ayoul. Sous le plus distingué des comtes, Thibaut le Chansonnier, les privilèges du commerce de Provins furent encore accrus et comblèrent la célébrité et la prospérité de la cité qui était alors au troisième rang des villes de France, après Paris et Rouen, et comptait 80 000 habitants. Grâce à lui, Provins devint la ville des roses, et de savantes réunions se tinrent dans son palais. Mais l'inévitable déclin d'une telle fortune se fit bientôt sentir. Les notables industriels refusèrent de payer les lourds impôts levés par Philippe le Hardi. Le maire, Guillaume Pentecôte, crut les calmer en allongeant la journée des ouvriers qui le mirent à mort. La vengeance armée du gouverneur de Champagne et de Brie, Edmond de Lancaster, ensanglanta Provins qui perdit ses privilèges. La population décrut ; l'industrie et la richesse émigrèrent.

© Micberth
     

15:55

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr