TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 06 août 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

PONTMAIN (Notre-Dame de). Son message à la France


Par Louis Colin


Référence : 3076
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0556-0
Nombre de pages : 428
Première édition : 1894
Reliure : br.

Prix: 56.80€


     C'est à Pontmain que, le 17 janvier 1871, « la Reine de France, à la vue de son royaume près de périr, fendit le ciel à travers l'immense empyrée, pour venir demander à de petits enfants de l'aider par leurs prières à désarmer le bras vengeur de Dieu ». Le nom de Pontmain remonte haut dans les âges chrétiens. Son berceau, qui est un berceau de guerre, porte la date de 850, époque à laquelle Méen, prince breton de la maison de Gaël, y fit bâtir un château fort qui lui permit de se défendre contre les Bretons et les Normands, dont les incursions venaient par intervalles troubler le repos de ces parages. L'importance militaire de Pont-Méen, premier fief du duché de Mayenne, était alors primordiale ; construit sur la rive gauche de la Futaie, son château commandait l'entrée du Bas-Maine. Cette place forte de guerre était aussi le siège d'une puissante châtellenie où la triple cour de justice tenait ses assises. Les baillis du lieu étaient alors choisis parmi la meilleure bourgeoisie du pays. Le château garda toute sa grandeur pendant plus de cinq siècles, puis après la guerre de Cent Ans, au cours de l'occupation anglaise, il tomba avec ses créneaux et ses tourelles. Vers 1431, le farouche Arondel, profitant de l'absence des seigneurs de Montaudin, de Mousson et du Pont-Méen, prit la ville et brûla le château. Bien plus tard, Pontmain devint le lieu du pardon. Lorsque pencha le plateau de la balance, la cause de la France, broyée sous le talon du Prussien, devint la cause de Pontmain, plaidée par Marie, avocate et patronne de la paroisse. Les promesses de l'Apparition bénie se réalisèrent quand, le 17 janvier 1871, les troupes du général Schmidt s'arrêtèrent derrière la Jouanne ; le 18 au matin eut lieu la retraite de la Vaiges. Dix jours après, l'armistice était conclu à Versailles. Depuis, telle une « nouvelle Jérusalem qui s'élève du désert », une cathédrale de granit, dont les flèches, sous leur dentelle de pierre, percent bien haut du côté des étoiles, accueille des milliers de pèlerins et réveille à la vie le pays de Pontmain, assis jadis au centre de vastes forêts, dont mille souvenirs sont encore présents.
© Micberth
     

08:22

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75