TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 14 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

PONT-DE-L'ARCHE (Essai historique et archéologique sur la ville du)


Par Léon de Duranville


Référence : 3042
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0521-8
Nombre de pages : 252
Première édition : 1856
Reliure : br.

Prix: 34.48€


     En l'année 864, Charles le Chauve fit construire sur la Seine, un pont et deux châteaux pour s'opposer aux hommes du Nord qui pouvaient remonter le fleuve et constituer ainsi un grave danger. Il assista en partie à l'exécution des travaux car il venait de jeter les fondements d'une résidence royale au lieu nommé plus tard le Manoir. Les châteaux destinés à défendre les deux extrémités du pont furent édifiés suivant les meilleures règles de l'art et la solidité du pont était remarquable. Il fut cependant probablement détruit dans les dernières années du XIIe siècle, reconstruit très rapidement, puis subit de nombreux remaniements au commencement du XVIIe siècle. Comme si cela n'avait pas été suffisant pour cet ouvrage de remonter au temps des Normands et « d'avoir été construit au chant des fameuses litanies du IXe siècle », on lui donna aussi une origine merveilleuse, le prince de l'enfer semblant préférable au roi de France, au petit-fils de Charlemagne. Parce qu'il livrait ou fermait aux ennemis l'entrée de la capitale du duché, le pont revêtit une grande importance. Pont-de-l'Arche fut la dernière ville de Normandie à se soumettre à Geoffroi Plantagenêt, l'époux de l'impératrice Mathilde, puis lors de la confiscation prononcée contre Jean sans Terre par les pairs de France, une des premières à se soumettre à la domination française. Philippe Auguste vint plusieurs fois dans la cité ; saint Louis y rédigea une charte et, en 1246, elle fut livrée aux flammes par Edouard III, comme Mantes, Meulan et Louviers, conformément à l'outrance des guerres du Moyen Âge. Cette période de l'histoire renfermait aussi « de généreuses inspirations auprès d'actes féroces et d'admirables beautés auprès des plus inconcevables bizarreries ». En 1408, on rendit à Pont-de-l'Arche un jugement représentatif de l'anathème qu'on voulait faire peser non seulement sur les causes intelligentes, mais aussi sur les causes inintelligentes du meurtre : un cochon fut condamné à mort et exécuté, afin d'inspirer l'horreur du sang à des hommes qui, sous le moindre prétexte et pour la plus légère offense, appelaient le fer à leur aide. Pont-de-l'Arche ne subit pas les dévastations des guerres de Religion ; la ville fut remise généreusement et de bonne grâce, à Henri IV, au mois d'août 1589, par son gouverneur, Le Blanc du Rollet et devint un point central sur lequel le Béarnais put s'appuyer. Le 12 juillet 1856, à sept heures du soir, le temps eut raison du pont et trois arches s'écroulèrent avec fracas.
© Micberth
     

22:49

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75