TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 15 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

MULHOUSE depuis ses origines jusqu'à nos jours - (histoire de)


Par Abbé POQUET


Référence : 1813
Date édition : 1999
Format : 15 X 24
ISBN : 2-84435-113-1
Nombre de pages : 238
Première édition : 1813
Reliure : br.

Prix: 34.48€


     Annaliste rigoureux et Mulhousien passionné par le destin de sa ville, Ernest Meininger ne nous propose pas seulement ici une belle monographie classique consacrée à une grande cité alsacienne, mais un cheminement chronologique qui ne laisse aucun fait essentiel dans l'ombre : longtemps possession abbatiale dépendant de l'évêché de Strasbourg, le village de Mulhouse où séjourne l'empereur Frédéric Barberousse en 1153, possédait déjà à cette époque une chapelle et c'est Frédéric qui y fit construire l'église Saint-Étienne. Cependant, on cite pour la première fois Mulhouse comme ville (avec un mur d'enceinte et un fossé de défense) en 1231, lors d'un traité de paix conclu entre l'abbé de Murbach et Thierry III, le comte de Montbéliard.
     « Le premier pas vers l'indépendance complète », c'est le privilège accordé par l'empereur Rodolphe de Habsbourg, en 1275, de posséder des fiefs et de ne pas être cité devant des tribunaux étrangers. 18 ans plus tard, Mulhouse devient « ville libre impériale » et elle possède un véritable statut municipal : les habitants n'ont à répondre en justice que chez eux et les artisans s'organisent en associations corporatives. Toutefois, après la guerre des Six Deniers contre Pierre de Réguisheim, la cité de Haute-Alsace conclut un accord avec les villes de Berne et de Soleure pour une durée de 25 ans et c'est un véritable traité d'alliance qui est signé, le 19 janvier 1515 avec les Treize Cantons.
     C'est cette indépendance, au sein même de l'Alsace, qui permet à Mulhouse, après le traité de Westphalie (1648), de ne pas être soumise à la suzeraineté du roi de France et c'est en son nom aussi qu'elle va demander son incorporation volontaire à la nation française, en 1798, alors que le Grand Conseil, renforcé des Quarante, se prononce pour la réunion par 97 voix contre 5. Le 15 mars, 50 coups de canon sont tirés en ville pour fêter « la Réunion ». Cette fois, Mulhouse est vraiment une ville française ; Jean-Michel Hofer en est le premier maire, la tolérance religieuse y est effective (il y a des catholiques, des protestants et des juifs) et les Mulhousiens paient chèrement leur nouvelle nationalité lors des invasions de 1813 et de 1815.
     Mais c'est en 1871, après la défaite française, lorsque Mulhouse doit acquitter la plus lourde indemnité de guerre, en Alsace, (3 millions), puis, de 1871 à 1914, quand elle subit l'occupation allemande et enfin quand elle traverse quatre années de guerre dans une insécurité totale et sous les bombes françaises, que Mulhouse, plus que toute autre cité, montre son attachement à la France. Et, le 17 novembre 1918, dans une ville où des drapeaux flottent à chaque fenêtre, c'est à une foule en délire qu'on annonce l'entrée de l'armée française sur le territoire mulhousien.© Micberth
     

18:39

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75