TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 09 août 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

METZ ancien et moderne ou description des monuments, rues, antiquités, etc.


Par François-Michel Chabert


Référence : 3150
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0634-5
Nombre de pages : 212
Première édition : 1881
Reliure : br.

Prix: 28.40€


     Au début du XIIe siècle, l'actuelle rue des Allemands était encore un site champêtre planté de vignes. Lorsque, au siècle suivant, les lieux se transformèrent en faubourg, celui-ci fut enfermé dans l'enceinte de la ville par la construction d'une porte qui permit le passage de Frédéric III, empereur d'Allemagne, quand il fit son entrée dans Metz, le 18 septembre 1473. Elle conserve l'empreinte des coups de l'artillerie et des arquebuses des troupes conduites plus tard lors du siège de la cité par le duc d'Albe et son château est le seul, parmi tous ceux qui défendaient la ville, à avoir été conservé. Dans la rue des Allemands vécut le libraire Carlier, père de Mme Tiquet, véritable Messaline qui attenta à plusieurs reprises à la vie de son mari. Sa beauté troubla tant son bourreau qu'il dut, au milieu des cris de la foule, s'y reprendre à trois fois pour détacher sa tête de son corps. Le maréchal de Belleisle, gouverneur de Metz, entreprit, au milieu du XVIIIe siècle, de créer au milieu de la ville une place centrale qui devait servir de point de réunion aux troupes et à partir de laquelle la circulation devait rayonner au moyen de communications faciles. La vieille place d'Armes qui depuis longtemps était le lieu des marchés, des expositions et des réunions publiques, offrait la position qu'il recherchait, malgré ses dimensions trop exiguës et ses abords difficiles. Les propriétaires durent être délogés et indemnisés, et le sol aplani, ce qui permit plusieurs découvertes antiques. Un ordre du roi daté du 29 août 1761 prescrivit d'y établir l'hôtel de ville dont la construction débuta en 1769. En 1552, le duc de Guise redoutant un siège qui promettait d'être terrible, donna l'ordre de ruiner tous les faubourgs, et l'église de Saint-Arnould fut au nombre des édifices dont la destruction par la mine fut reconnue indispensable. Le duc prit alors la décision de procéder à l'exhumation des reliques qu'elle contenait et, le 11 septembre 1552, une procession s'avança vers la ville par la porte Serpenoise, les bénédictins portant plusieurs reliques dont celles de saint Patient, de saint Arnould, ainsi que les corps de l'impératrice Hildegarde épouse de Charlemagne, de l'empereur Louis le Débonnaire, des membres de la famille impériale et des princes et évêques qui avaient choisi l'antique basilique comme sépulture.
© Micberth
     

04:00

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75