TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 02 avril 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LE MANS (Études historiques et topographiques sur). Les Jacobins, l'ancien évêché Saint-Vincent, Tessé, l'Étoile, les Ursulines


Par Robert Triger


Référence : 3101
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0582-9
Nombre de pages : 678
Première édition : 1926
Reliure : br.

Prix: 89.25€


     Depuis le XIIIe siècle et jusqu'à la Révolution, la place et les promenades des Jacobins étaient peu étendues, une partie de leur superficie étant comprise dans les enclos des couvents des cordeliers et des jacobins bâtis vers 1225. L'emplacement était alors en grande partie recouvert d'habitations et la brèche ouverte dans le mur romain pour la construction du nouveau chœur de la cathédrale, lui valut d'être le théâtre d'un épisode célèbre d'histoire militaire. Le siège de la ville par les Anglais, en 1425, fut en effet un des premiers où l'on utilisa de grosses bombardes, tractées par sept à huit dizaines de bœufs. La capitulation fut rapide et la cité devint anglaise pour plus de vingt ans, malgré la tentative de quelques vaillants capitaines français pour la reprendre, à la fin du mois de mai 1428. S'ils réussirent à entrer dans la cité, ils ne purent enlever le château dont l'enceinte était fortement protégée et plièrent bientôt sous l'offensive des renforts anglais. Les habitants qui avaient manifesté leur satisfaction de l'arrivée de leurs compatriotes furent impitoyablement poursuivis et les auteurs de la conspiration eurent la tête tranchée devant une des portes de la cathédrale « sur un grand caillou de forme plate appelé la Pierre au laict ». En 1490, un événement d'ordre religieux et sociall entraîna la création, au moins provisoire, devant l'église des Jacobins, de ce que l'on peut appeler une première place. La venue du cordelier Olivier Maillard, plus tribun populaire à la verve mordante et impitoyable que prédicateur, occasionna l'élaboration d'un terre-plein qui demeura pendant plus de soixante ans à la disposition du public. Les premiers mystères furent joués à l'emplacement où, en 1775, « la Salle de Comédie », le premier théâtre du Mans, fut édifiée. En 1687, fut élaboré le projet qui amena la création définitive de la place sur laquelle il était prévu de transférer le marché. Sous la Révolution, les travaux menés par Bruyère permirent de mettre au jour les vestiges d'un amphithéâtre circulaire datant du IIe siècle, dont les ruines furent alors totalement détruites. Puis les derniers mois de l'année 1793 furent entachés d'événements si tragiques, transformant les nouvelles promenades des Jacobins en « Champ des Martyrs », que les habitants craignirent alors de remuer ces terres remplies de cadavres, dont on trouve trace aujourd'hui, à la lumière des fouilles entreprises avant la construction du nouvel espace culturel.
© Micberth
     

11:40

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75