TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 13 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LOUVIL


Par Jules Bataille


Référence : 2946
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0416-7
Nombre de pages : 122
Première édition : 1936
Reliure : br.

Prix: 15.21€


     En 1135, Louvil n'était déjà plus simplement la bergerie de l'abbaye de Cysoing. Les moines avaient accueilli des étrangers à qui ils avaient donné en arrentement une partie de leurs terres dont ils étaient devenus propriétaires et sur lesquelles ils avaient bâti une maison. Même s'ils étaient « les hôtes » des moines, ils étaient cependant justiciables du seigneur de Cysoing qui avait les droits de haute, moyenne et basse justice. Les actes de donation de Pétronille d'Avesnes à l'abbaye, en 1153, révèlent que ces hommes, déjà à cette époque, n'étaient pas des serfs mais des hommes libres que le seigneur de Cysoing et l'abbaye consultaient pour toute décision les concernant. En novembre 1281, l'abbaye racheta la seigneurie de Louvil, jouissant dorénavant de tous ses droits féodaux y compris le droit de senne, privilège de la baronnie de Cysoing. Ce droit lui permettait de poursuivre les infractions au repos des dimanches et fêtes, à l'instar des lois qui assurent de nos jours le repos hebdomadaire, et fut à l'origine de plusieurs procès dans le village. Quelques siècles plus tard, les marais communaux furent modifiés selon l'ordonnance du 27 mars 1777. L'abbaye en reçut un tiers qu'elle divisa en parcelles mises en location ; les deux autres tiers furent partagés entre tous les ménages existants, par feux, sans distinction d'état, c'est-à-dire de mariage, de viduité et de célibat, et par portions égales. Puis la Révolution bouleversa l'organisation communale et Louvil subit l'occupation des armées alliées qui avaient établi un camp fortifié dans la plaine de Cysoing, pendant presque toute la Terreur. Si les registres établis pour la perception de la taille ou du vingtième des revenus sont des sources précieuses de renseignements sur les manoirs, les terres, leurs propriétaires et leurs occupants à travers les siècles, les registres d'ordre et le journal tenus par l'instituteur racontent quant à eux la vie quotidienne au village. Convaincu de la nécessité que la durée de l'année scolaire soit prolongée et que les enfants soient plus assidus, Narcisse Bataille mit en place plusieurs stratagèmes : avancer l'ouverture de l'école au 15 septembre, proposer la gratuité des cours entre cette date et le 15 novembre et cesser de faire payer plus cher les élèves plus avancés : « Par ce moyen, les progrès seront certainement plus rapides, puisque les parents n'auront plus de raisons pour s'opposer à ce que leurs enfants apprennent à écrire ».
© Micberth
     

01:24

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75