TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 17 octobre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LAON. Guide touristique illustré


Par Maxime de Sars


Référence : 3422
Date édition : 2016
Format : 20 X 30
ISBN : 978-2-7586-0935-3
Nombre de pages : 94
Première édition : 1957
Reliure : br.

Prix: 14.00€


     Le plateau de Laon n'était sans doute à l'âge de pierre qu'un vaste village de creutes ou grottes aménagées pour son usage par l'homme primitif. Les Gaulois placèrent sur l'éperon oriental un camp retranché dépendant de la cité des Rèmes. Saint Remi, illustre enfant du pays devenu évêque de Reims, détacha de son vaste diocèse le Laonnois et la Thiérache, en 496, pour former un nouvel évêché qu'il confia à son neveu saint Génebaud. Ravagée en 882 par les Normands, la cité devint la capitale des derniers Carolingiens. Lorsque Hugues Capet s'empara du pouvoir, les remparts primitifs délimitaient une faible étendue englobant la cathédrale et s'étendant jusque sur la place actuelle du Général Leclerc. La ville se développa rapidement et Philippe Auguste fortifia le bourg au début du XIIIe siècle en élevant un nouveau château royal. Jusqu'à la Révolution, la ville dut son importance à ses institutions judiciaires et surtout ecclésiastiques. Le bailliage et l'évêché furent supprimés par les réformes de 1790 mais Laon devint chef-lieu de département, de district et de canton. La cathédrale Notre-Dame s'élève sur l'emplacement d'une vaste église incendiée au cours de l'insurrection de 1112. Modifiée jusqu'au XIVe siècle, son originalité lui a valu de servir de modèle à de nombreuses églises, surtout en Allemagne. Le palais de justice fut l'ancienne résidence des évêques et plusieurs rois y logèrent, de Charles VII à Louis XV. En 1800, le puissant prélat, duc de Laon, comte d'Anizy et pair de France, dut céder sa place aux tribunaux. L'administration du département et du district les avait précédés depuis 1790. Lorsqu'il résolut de mater la ville ligueuse dont il s'était emparé, Henri IV décida de construire une citadelle à l'extrémité orientale du plateau. Dans ce but, en 1595, il expropria notamment tout le quartier de Chevresson, les églises Notre-Dame-au-Marché et Saint-Georges, la seule place où s'élevaient les halles « les plus belles du royaume » et le vieux beffroi communal. Les conquêtes de Louis XIV ayant rendu la citadelle inutile, des artisans, des officiers et des bourgeois furent autorisés à y demeurer. Louis-Philippe les en délogea pour restaurer les remparts de 1835 à 1847 et construire une caserne. Les Allemands fusillèrent dans ses fossés des patriotes français au cours des deux guerres mondiales. De la présence des Templiers, il ne subsiste qu'une charmante chapelle construite au XIIe siècle et dont le porche fut surmonté au XIVe siècle d'une tribune qui communiquait avec l'hôtel des moines-soldats.
© Micberth
     

20:21

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75