TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 27 janvier 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LAGNES (La commune de) de 1556 à 1789


Par l'abbé Jean-François André


Référence : 3271
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0763-2
Nombre de pages : 140
Première édition : 1874
Reliure : br.

Prix: 19.50€


     Les armes du Saint-Siège qui apparaissent sur la porte principale de ce qu'il reste des remparts, rappellent que le pape était le souverain des lieux. Lorsque, le 10 juillet 1563, Pie VI donna pouvoir au vice-légat de vendre et aliéner quelques-unes des localités du Comtat, afin de financer le déploiement considérable de forces militaires nécessaires pour lutter contre les attaques des hérétiques et des autres ennemis du Saint-Siège, les habitants s'opposèrent à la vente du village à Jean de Cambis d'Orsan, déjà coseigneur du lieu. En 1569, les syndics et la population décidèrent donc, unanimement, d'offrir cinq cents écus d'or pour demeurer sous la souveraineté directe du pape. Á plusieurs reprises, au cours des siècles qui suivirent, les habitants donnèrent des preuves énergiques de leur dévouement. En 1789, réunis en assemblée générale, ils déclarèrent « en présence de l'Être Suprême » que le serment de fidélité qui les liait à leur souverain était inaltérable ». Celui-ci était représenté à Avignon par un vice-légat, choisi dans la haute prélature, qui remplissait toutes les attributions des préfets modernes. Il approuvait les budgets des communes, autorisait les emprunts, permettait les constructions, sanctionnait les centimes additionnels et veillait à l'observation des lois et des coutumes. Dans l'intervalle de la tenue des états généraux, une assemblée ordinaire composée des évêques du Comtat, des élus de la noblesse et des consuls d'un grand nombre de communes écartait tout risque d'absolutisme. Le « parlement des hommes manants, habitants et particuliers de Lagnes » était ferme dans ses droits. Il était élu chaque année, le jour de la Saint-Marc. La population choisissait le baille ou viguier, les deux consuls et le trésorier, mais aussi les officiers de la communauté, parmi lesquels figuraient le secrétaire, le maître d'école, le chirurgien et le sonneur. En 1597, le parlement fit payer quatre cents écus d'arrérages de contribution foncière à ses coseigneurs, Louis de Cambis et à Philippe de Causans. Veillant à réprimer toute apparence féodale, il leur intenta plusieurs procès. En 1781, il ne restait qu'un faible semblant de féodalité qui disparut par une transaction amiable : la duchesse de Gadagne et le vicomte de Cambis vendirent à la commune leur four banal avec les bois pour le chauffage, et le seigneur de Nogaret céda tous ses droits, les consuls ayant allégué que les habitants de Lagnes étaient dans la liberté immémoriale de faire cuire leur pain où bon leur semblait.
© Micberth
     

17:28

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75