TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

HAUVILLE. Notes pouvant servir à l'histoire de cette commune


Par l'abbé Paul Eudeline


Référence : 2947
Date édition : 2010
Format : 20 X 30
ISBN : 978-2-7586-0417-4
Nombre de pages : 658
Première édition : 1918
Reliure : br.

Prix: 99.39€


     Les sires de Pont-Audemer, Gilbert Crépin et Gilbert Storcar, figurent parmi les anciens seigneurs de Hauville. Mais leur postérité n'hérita pas de leurs domaines qu'ils abandonnèrent à l'abbaye de Jumièges vers 1057. De concession en concession, les religieux du monastère devinrent très puissants et furent vite les seuls seigneurs de la paroisse. Au commencement du XVe siècle, lorsque les Anglais se furent emparés de la Normandie, ils firent un séjour prolongé à Hauville. Les religieux n'osèrent pas, durant cette période, venir exercer leurs droits et plusieurs de leurs vassaux tentèrent alors de se rendre indépendants. A la fin du XVIe siècle, après la réduction de la Normandie, les moines étaient accablés depuis si longtemps sous le poids d'une guerre cruelle et ruineuse que la plus grande partie de leurs terres était sans culture. En 1761, un grand procès relatif à la seigneurie de la paroisse opposa le sieur de la Vaupaillère et les religieux de Jumièges. Un arrangement fut conclu le 28 février 1768 et le plaignant abandonna ses prétentions. Enfin, le 6 octobre 1792, il fut procédé à la vente des biens. La région connut ses heures les plus douloureuses durant la guerre de Cent Ans. Les hivers furent parfois d'une rigueur extrême, ajoutant la famine aux violences des combats, à tel point qu'entre 1450 et 1470, la population de cent sept paroisses passa de 6 893 à 2 257 habitants qui, exaspérés, finirent par prendre les armes, amplifiant ainsi un peu plus leur malheur. Aux siècles suivants, la plupart des campagnes souffrirent cruellement des guerres de Religion, de nombreuses bandes tant protestantes que catholiques parcourant le pays et terrorisant les habitants. Plusieurs traditions tendaient à venir en aide aux miséreux. Depuis le IVe siècle, il était ainsi d'usage au diocèse de Rouen, de donner aux pauvres de l'hôpital qui assistaient aux enterrements un pain blanc. Cette pratique subsista à Hauville pendant de longs siècles, se transformant en une distribution de pain et d'argent à tous les nécessiteux qui affluaient aux obsèques des personnes dont les sentiments de charité chrétienne étaient connus. Parallèlement, les membres de la confrérie de la Charité veillèrent de tout temps à ce que les plus démunis ou les pestiférés abandonnés de tous, aient une sépulture, dans un souci tout autant d'altruisme que de salubrité publique.
© Micberth
     

06:30

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr