TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 22 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

GOUY. Histoire des grands panetiers de Normandie et du franc-fief de la grande paneterie


Par Marquis Antoine Godart


Référence : 3065
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0545-4
Nombre de pages : 182
Première édition : 1856
Reliure : br.

Prix: 24.34€


     La terre de Gouy, près de Rouen, donnait autrefois à son possesseur le titre de grand panetier hérédital du duc de Normandie. Le premier dont le souvenir soit parvenu jusqu'à nous se nommait Odon de Malapalude ou de Malpalu. Vers 1170, il obtint d'Henri II, roi d'Angleterre, une charte très importante, fixant les prérogatives et les privilèges de sa charge et lui concédant une juridiction très étendue sur les boulangers de la ville de Rouen, de ses faubourgs et de sa banlieue. Laurent Chambellan, l'ami de saint Louis, lorsqu'il hérita de la charge, dut sur l'intervention du monarque céder ses droits en faveur de la ville, car une administration étrangère au gouvernement de la cité, dans un domaine aussi important que celui des subsistances, causait de graves perturbations. Moyennant une rente de vingt livres par an, le grand panetier de Normandie cessa d'être un personnage important dans la ville de Rouen. Il ne lui resta plus que l'exercice de la charge de grand panetier quand le roi venait dans la ville, le droit de mouture aux moulins de Rouen et les privilèges attachés à son fief. En 1449, le hameau du Port-Saint-Ouen qui dépendait en partie de Gouy devint un lieu célèbre dans les fastes de la province par les conférences que les notables bourgeois de Rouen eurent avec le roi Charles VII, dans le but de secouer le joug des Anglais et de livrer la ville au roi de France, leur légitime souverain. Lorsque Jacques Duhamel, bourgeois de Rouen, acheta la terre de Gouy en 1564 à Guillaume de Hellenvillier, il trouva les bâtiments dans un état déplorable, les anciens propriétaires ayant été très souvent absents à cette époque où la France était agitée par les guerres de Religion. Le 19 avril 1592, Henri IV, forcé de lever le siège de Rouen, vint établir son quartier général à Gouy et pendant six jours, le petit village devint le sanctuaire de la monarchie française et de la légitimité. Ce fut alors à Beuve d'Aurai de recevoir le monarque dans son noble fief, d'y exercer ses devoirs de grand panetier et de lui faire les honneurs de son manoir. En accordant à M. de Belbeuf l'incorporation et la réunion du fief de Gouy au marquisat de Belbeuf, en 1755, le roi enleva au fief son individualité et l'originalité de son existence. Le marquis, quant à lui, implora le maréchal de Castries de l'autoriser à exercer les fonctions de son nouveau statut de grand panetier de Normandie, lors de la visite de Louis XVI à Rouen en 1786.
© Micberth
     

06:04

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75