TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mardi 04 août 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

FONTVIEILLE. Notes et documents


Par Jules Auvergne


Référence : 2916
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0383-2
Nombre de pages : 104
Première édition : 1908
Reliure : br.

Prix: 14.20€


     Fontvieille qu'Alphonse Daudet décrivait comme « ce grand bourg poudreux et blanc comme un chantier de pierres avec ses montagnettes chargées de pins », a vécu une histoire qui se rattache étroitement à celle d'Arles et de l'abbaye de Montmajour. Cette dernière fut la plus importante des abbayes méridionales, chacun faisant don de terres incultes que les moines, hommes laborieux à l'origine, asséchaient, et en particulier dès 1067, sous l'impulsion de l'abbé Rolland. Mais les biens religieux furent bientôt trop nombreux, obligeant l'abbé de Bonils, par un acte d'union signé le 28 mars 1226, à mettre le village de Castellet et son territoire sous la protection de Dragonet de Mondragon, Podestat, c'est-à-dire premier magistrat de ce qui fut un temps la République d'Arles, avant que la ville ne se soumette aux comtes de Provence. Outre la baronnie de Castellet, Fontvieille comprenait aussi les terres de l'ancienne seigneurie de Mont-Paon qui, elle, a longtemps suivi la destinée des Baux. En 1385, Louis II, comte de Provence, abandonna tous ses droits sur Castellet et ses dépendances. En 1400, il demanda à l'abbé de Montmajour l'autorisation d'ouvrir une nouvelle carrière pour la construction de son château de Tarascon. Cette nouvelle exploitation attira un surcroît de population, car la pierre devint alors plus réputée, attirant les pêcheurs et les carriers de Castellet et Saint-Victor qui vinrent rejoindre l'agglomération qui s'était fixée auprès de la vieille fontaine. Le château ayant été détruit, les habitants se groupèrent tout naturellement au pied de la tour abbatiale, seul lieu de refuge. En 1625, l'abbé de Montmajour, en donnant de nouvelles terres à défricher, augmenta encore davantage la population et bientôt il fut décidé de transférer le siège de la paroisse de Saint-Jean-du-Grès, ce qui nécessita l'édification d'une église paroissiale. Si le dessèchement d'une partie de son territoire permit à Fontvieille d'accroître ses revenus, il permit aussi à ses habitants d'échapper aux fièvres paludéennes qui les décimaient. En accordant la moitié des terrains asséchés appartenant au Domaine, les rois, depuis Henri IV, attirèrent quelques entrepreneurs et en particulier une compagnie de capitalistes, dirigée par Jean de Van-Ens, d'Amsterdam, qui mourut insolvable, après avoir apporté la prospérité et la santé à plusieurs générations.
© Micberth
     

04:52

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75