TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 13 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

FONTEVRAUD (L'abbaye royale de) aux XVIIe et XVIIIe siècles


Par Patricia Lusseau


Référence : 2751
Date édition : 2008
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0203-3
Nombre de pages : 280
Première édition : 1986
Reliure : br.

Prix: 34.48€


     Patricia Lusseau nous entraîne à la rencontre des abbesses de Fontevraud, sur la période allant de 1639, date du début de l'abbatiat de Jeanne-Baptiste de Bourbon, jusqu'en 1791. Elle nous expose leurs luttes farouches pour conserver leurs privilèges ecclésiastiques et royaux, et nous fait vivre le quotidien des moniales. Réformée au XVe siècle par Marie de Bretagne, la vie monastique évolue et l'enrichissement de l'abbaye devient parfois incompatible avec la Règle. L'auteur dresse le portrait de ces femmes exceptionnelles, dernières abbesses, qui ont su grâce à leur éducation, leur intelligence et leur tempérament, gouverner et marquer leur abbatiat d'actions qui contribuaient toujours à intensifier le retentissement de l'abbaye sur le monde extérieur. Le temporel était à la mesure de son rayonnement et, en véritables gestionnaires, elles devaient administrer les domaines, les rentes et les dépenses mais aussi le personnel dépendant directement de l'abbaye (qui pouvait aller jusqu'à 90et une foule d'artisans et ouvriers des environs. Pour chaque religieuse, la vie claustrale se définit par les vœux prononcés à la cérémonie de profession, c'est-à-dire, la clôture, la stabilité, la chasteté et la pauvreté. Ces règles rigoureuses régissent tous les compartiments de la vie. Celle qui a prononcé ses vœux ne peut plus sortir du monastère. Seule l'abbesse peut lui en donner l'autorisation, dans les cas exceptionnels comme les incendies, la famine, la guerre ou la destruction des édificesou dans des cas ordinaires qui nécessitent un départ dans la famille ou dans un autre couvent pour se faire soigner. À l'inverse, peu de personnes sont habilitées à y entrerle roi, la reine, les princes du sang, les religieuses et les frères de l'ordre, les médecins, les ouvriers, les artisans dont les entrées et sorties étaient scrupuleusement contrôlées. La moniale doit aimer la sobriété de l'esprit et du corps et fuir toute oisiveté. «à toute propriété est un devoir pour celles qui n'ont même pas à leur disposition leur corps et leur volonté. Toutes les choses étant communes à toutes, la pauvreté doit aussi leur être en commun». Autre règle de vie incontournableaucune moniale n'est autorisée à rester seule. Les décisions comme les activités sont systématiquement l'affaire de tous
© Micberth
     

00:49

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75