TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 15 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ANGOULÊME. Histoire, institutions et monuments


Par Auguste-François Lièvre


Référence : 2973
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0444-0
Nombre de pages : 168
Première édition : 1885
Reliure : br.

Prix: 22.31€


     Au Moyen Âge, la ville jouissait d'une relative sécurité, juchée sur son rocher fortement remparé. Elle paraissait inexpugnable et servit de refuge aux gens du pays et, dit-on, une fois à toute la population d'Orléans. Les moines de Charroux à la fin du Xe siècle vinrent y mettre leurs reliques en sûreté. Le comte Audoin refusa un temps de les leur rendre mais devant la maladie qui le frappait et la famine qui accablait le peuple, il restitua le trésor, apeuré par le courroux divin qu'il semblait avoir provoqué. La situation géographique de la ville avait cependant un inconvénient majeur : jusqu'au XIXe siècle, elle manqua d'eau. Ce fut sa grande privation et la principale cause de la lenteur de son accroissement. Les ingénieurs romains eux-mêmes n'avaient pu trouver le moyen de l'en pourvoir, sans source d'un débit suffisant et à une altitude convenable. Il fallut attendre une machine hydraulique installée à Saint-Cybard en 1832 pour que l'eau jaillisse enfin sur le point le plus élevé du plateau. Lorsque Charles V entra en possession d'Angoulême, il lui accorda une charte de commune qui émanait à la fois du statut communal de Rouen, des « usages, coutumes, libertés et privilèges » de Saint-Jean-d'Angély et de quelques articles spécifiques. Outre la composition du corps de ville et un règlement d'ordre intérieur, elle édictait des peines pour les crimes de tous ordres, dont une singulière : « Si une femme est querelleuse ou médisante, qu'on lui passe une corde sous les aisselles et qu'on la plonge trois fois dans l'eau » ! Devant l'émigration de la population à la campagne et pour retenir les habitants qui auraient à défendre la place en cas d'attaque, Louis XI exempta la ville et les faubourgs de toutes tailles et impôts, en 1461. Longtemps les rues étroites et sombres, rétrécies çà et là par un étage en bois qui surplombait le rez-de-chaussée, furent un véritable danger. Les piétons, les cavaliers et les charrettes risquaient à tout moment de voir se dérober sous eux les trappes protégeant les regards des caves, de se heurter aux auvents trop bas ou de recevoir un flot d'eau de pluie déversé par les gargouilles. Les projets d'assainissement n'étaient toujours que de vides promesses électorales et quand, enfin, en 1776, les échevins votèrent à titre d'essai l'acquisition de trois lanternes à réverbères, on parlait toujours de leur installation deux ans et demi plus tard.
© Micberth
     

20:08

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75