TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 28 octobre 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ÉTAMPES (Essais historiques sur la ville d'). Tome I


Par Maxime de Mont-Rond


Référence : 2900
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0367-2
Nombre de pages : 282
Première édition : 1836
Reliure : br.

Prix: 34.48€


     Le règne de Robert le Pieux marque incontestablement le début d'une ère de gloire et de prospérité pour Étampes qui sortit alors d'une période d'obscurité pour jouer un rôle important sur la scène du monde. Celui qui sacrifia son amour au bonheur de ses sujets - le pape Grégoire V exigeant la rupture de son mariage avec une parente trop proche - fit d'Étampes une de ses résidences royales. Sa nouvelle épouse, la reine Constance, fit édifier le palais des quatre tours où vinrent habiter Robert, Philippe Ier, Louis le Gros, Louis VII, la reine Blanche et tant d'autres monarques, charmés par les agréments de ce séjour. Leur venue s'accompagna de multiples privilèges concédés aux habitants qui voyaient ainsi s'ouvrir une source nouvelle de bienfaits. Jusqu'au XIIIe siècle, le territoire d'Étampes ne cessa jamais de faire partie du domaine de la couronne. Il fut d'abord englobé dans le royaume de Bourgogne, au temps du roi Gontran, puis passa aux mains de Clotaire II et ne fut jamais détaché de l'héritage des rois, jusqu'au règne de saint Louis. Agrandie et fortifiée, la ville connut plusieurs siècles de calme, profitant parfois des immunités de quelques monarques. Parce qu'il avait entrepris un pèlerinage à Jérusalem à la place de Philippe Ier, retenu par ses obligations de monarque, Eudes-le-Maire, dit Challo-Saint-Mard, natif d'Étampes, reçut le témoignage de l'estime et de la satisfaction du souverain sous la forme d'une exemption de tous péages, tributs et autres droits « pour lui et pour toute sa race ». Les serfs du roi, par leur mariage avec ses filles ou celles issues de sa descendance, devenaient nobles et affranchis de toute servitude. Les prétendants se firent bien sûr toujours plus nombreux et devant l'ampleur du nombre de bénéficiaires, Henri IV, 517 ans plus tard, supprima cette prérogative. Le château servit aussi de prison, abritant Robert, comte de Leicester ou le chevalier Jean Britaut, accusé d'avoir fait assassiner le secrétaire de saint Louis, ou encore la reine Ingelburge, épouse infortunée de Philippe Auguste dont le seul tort fut de ne pas plaire à son royal époux.
© Micberth
     

03:31

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75