TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 12 décembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CÔTES-DU-NORD (Le littoral du département des) Tome I. Notions historiques, géographiques, statistiques et agronomiques


Par F.-M.-G. Habasque


Référence : 3380
Date édition : 2015
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0888-2
Nombre de pages : 494
Première édition : 1832
Reliure : br.

Prix: 67.00€


     Au VIe siècle, un monastère bâti par Tugdual, fils du roi Hoël, existait déjà dans la presqu'île de Trécor. Deux siècles plus tard, on construisit sur l'emplacement de ce couvent une église cathédrale dont saint Tugdual devint le patron. Des maisons ne tardèrent pas à s'élever autour de l'édifice sacré et la ville de Tréguier fut ainsi fondée. La plupart des villes de Bretagne ont une origine similaire, ce qui explique que certaines aient vu le jour ailleurs que dans les lieux où la commodité et l'intérêt public auraient dû les placer. Bon nombre d'entre elles possédaient des corderies. Les cordiers, les écorcheurs de bêtes mortes, étaient ce qu'on nommait autrefois les Caqueux, Cacous ou Caquins. Ils inspiraient un tel mépris, que l'évêque de Tréguier leur ordonna de se placer en bas des églises lorsqu'ils allaient au service divin ; François II prescrivit même de porter une marque apparente sur leur robe et on poussa la rigueur à leur égard jusqu'à leur refuser la liberté de remplir leurs devoirs de chrétiens et leur interdire la sépulture. La tradition rapporte que vers le XVe siècle, un seigneur de Quintin se maria en Flandres. La baronne amena plusieurs fileuses de son pays dans les domaines de son époux. Elle fit semer du lin et du chanvre dans les environs de Tréguier, d'où la culture se répandit de proche en proche. En 1070, Derrien, fils d'un comte de Penthièvre, fit bâtir un château entouré de murailles et de fossés ; il l'appela tant de son nom que de la position du lieu, Roche-Derrien. Cette place, très fortifiée, souvent citée dans les romans de chevalerie sous le nom de Roche-Périon, fut prise par le comte de Northampton en 1345 et les Anglais en garnison ravagèrent le pays. Après la levée du siège de Rennes, Charles de Blois donna à Bertrand du Guesclin le château qui fut détruit en 1394 par le duc de Bretagne. Au VIe siècle, saint Budoc qui avait fui la persécution des Saxons, s'installa avec d'autres cénobites sur l'Île-Verte ou Île-aux-Lauriers. La communauté prit une certaine importance. Elle embrassa la règle de saint Benoît vers le IXe siècle, puis passa aux franciscains à la fin du XIIIe siècle. Les moines adoptèrent la réforme dite des Récollets et occupèrent l'île jusqu'en 1791. Le couvent servait parfois de prison pour des hommes détenus en vertu de lettres de cachet et les abbés y envoyaient les religieux d'une conduite peu réglée. Les solitaires vivaient des quêtes qu'ils faisaient trois fois par an sur le continent. En échange des dons qui leur étaient prodigués, ils distribuaient des pincées de leur terre réputée miraculeuse.
© Micberth
     

08:49

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75