TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 11 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CHAUSSENAC (Paroisse de). Notice historique


Par l'abbé Joseph Basset


Référence : 3048
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0527-0
Nombre de pages : 204
Première édition : 1898
Reliure : br.

Prix: 28.40€


     De très anciens documents, tels que le testament de sainte Théodechilde, fille de Clovis selon certains, et le dénombrement des biens du monastère de Mauriac, font mention de Chaussenac. Le bourg domina tout le pays d'alentour, au début du Moyen Âge. Il fut une des principales résidences du comte Basolus en Auvergne. Sept ou huit paroisses, éparses dans le pays qui forme aujourd'hui l'arrondissement de Mauriac, relevaient de la villa de Chaussenac d'un point de vue administratif. Chef-lieu de son territoire, les redevances y étaient alors concentrées. Une fois les terres confisquées par Clovis au comte devenu rebelle et grâce aux donations faites par Théodechilde, Chaussenac devint le principal noyau des premières possessions du monastère de Mauriac. Longtemps, deux énormes pierres, connues sous le nom de pierres du géant, rappelèrent aux passants la légende du terrible comte dont la personnalité et le destin frappaient les esprits les plus sensibles. La paroisse appartint ensuite à l'abbaye de Brageac, probablement depuis sa fondation au XIIe siècle et jusqu'à la Révolution. Le monastère percevait des rentes dans le bourg, à Cheyssiol, à Contres, à Ostenac, et à Escladines en partie. Les biens de l'église étaient administrés de manière toute démocratique, le chœur de l'édifice étant à la charge de l'abbesse, tandis que les fidèles étaient tenus de l'entretien de la nef. Lorsqu'une décision devait être prise, on sonnait la grosse cloche à la sortie de la grand-messe ; le curé, les prêtres communalistes, les syndics de la fabrique, le seigneur de Cussac, les principaux propriétaires s'assemblaient alors devant la porte de l'église et le notaire royal mandé à cette fin rédigeait la délibération que tous signaient. Si de nouvelles habitudes tendent aujourd'hui à écarter le prêtre des questions privées, au début du XIXe siècle, le curé était pour ses fidèles une sorte de magistrat, de médecin, de mécanicien qui rendait des services inappréciables et sans l'avis duquel même les propriétaires les plus intelligents n'auraient rien entrepris. En retour l'homme d'église était tout dévoué à sa tâche, comme le sacristain Thouron qui trouva la mort un soir de mardi gras, des suites d'une lourde chute alors qu'il tentait de quérir sous les combles les rameaux bénis l'année précédente et destinés à être incinérés pour la cérémonie des cendres du lendemain.
© Micberth
     

21:19

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75