TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 01 octobre 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CAUTERETS. Ses origines, ses transformations successives, ses visiteurs les plus illustres


Par Dr G. Labayle


Référence : 2995
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0468-6
Nombre de pages : 310
Première édition : 1930
Reliure : br.

Prix: 38.54€


     Le sort de Cauterets, « le fleuron le plus beau et le plus précieux » du comté de Bigorre, a été intimement lié à l'histoire du Lavedan et surtout à celle de la Rivière de Saint-Savin. Pendant les huit siècles qui précédèrent la Révolution, le village a vécu sous la dépendance étroite de l'abbaye des bénédictins de Saint-Savin, qui reçut en 945, en donation de Raymond Ier, l'entière vallée de Cauterets, non seulement avec ses riches pâturages mais surtout avec les sources thermales qu'elle renfermait. Tandis que le monastère était reconstruit sur les ruines du palais Émilien, le bourg se groupa autour des sources de l'Est, les seules exploitées à l'époque, sur le flanc même du pic des Bains. Son extension, lente mais continue, l'obligea plus tard, face à des considérations d'ordre matériel, à chercher un autre emplacement. Au cours de XIVe siècle, il descendit dans le vallon et s'installa sur la rive droite du Gave, puis très longtemps après, il enjambera le torrent pour s'étendre sur sa rive gauche. Jeanne de Navarre vint y guérir sa lèpre ; Gaston Phœbus, sa surdité ; Marguerite de Navarre y conduisit plusieurs fois sa fille Jeanne d'Albret, atteinte du « mal des écrouelles ». En attirant de bonne heure la cour de Navarre, malgré la pénibilité des déplacements jusqu'à la station thermale, la reine Marguerite permit à Cauterets de bénéficier d'une solide réputation, fortement renforcée par « l'éloge hyperbolique » qu'elle fit de ses sources. La station était réputée, aussi, pour lutter efficacement contre la stérilité, indication qui fut à l'origine d'une satire à propos des soins prodigués lors des cures par les frétayrés, mot patois signifiant frotteurs. Les eaux pouvant aussi se révéler abortives, il advint que la même année, une des maîtresses d'Henri IV, surnommée la Fosseuse, se rendit à Cauterets dans le dessein de s'y faire avorter, tandis que l'épouse légitime du monarque, Marguerite de Valois, vint chercher un remède contre la stérilité à Bagnères ; les résultats ne furent pas ceux attendus. Mais si pendant longtemps la station dut sa renommée aux personnages illustres qui accoururent nombreux, aux poètes et aux écrivains, comme George Sand, Chateaubriand ou Victor Hugo qui surent chanter sa beauté et ses richesses thermales, à partir du XVIIIe siècle, ce furent les médecins « les prêtres de nos sources », qui surent, en donnant une explication rationnelle des guérisons, assurer la postérité la plus lointaine à Cauterets, dont « l'humanité souffrante » n'oubliera jamais totalement le nom.
© Micberth
     

20:12

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75