TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Samedi 16 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CARMAUX (De Carmaux médiéval à MonestièsCombefa et au néo-Caemausin)


Par Louis Calmels


Référence : 1602
Date édition : 1997
Format : 14 X 20
ISBN : 2-84178-119-4
Nombre de pages : 442
Première édition : 1932
Reliure : br.

Prix: 52.74€


     Qu'est-ce que Carmaux, à l'origine ? « Un mamelon, une petite rivière, le Cérou, dont les rives livrent le secret des richesses accumulées dans les flancs de la colline. » Monestiès, sous le régime féodal, était l'une des douze cités fortifiées du diocèse d'Albi. Quant au château de Combefa, il fut légué, en 969, par Raimond Ier, comte de Rouergue, à son épouse Berthe. Carmaux, Monestiès et Combefa sont trois jalons superbes de l'histoire de cette région. « La vie économique de Carmaux a été subordonnée à celle de Monestiès pendant la durée de l'administration diocésaine et après la Révolution. » Cet état de choses cesse au XIXe siècle, lors de la création du canton de Carmaux. Toute la richesse de la région vient de l'exploitation des mines qui a commencé à la fin du XIIe siècle, qui s'est ralentie pendant la guerre de Cent Ans, puis a été réglementée par Louis XI, avant de prendre un réel essor sous le règne d'Henri II.
     Pendant la Révolution, le chevalier de Solages, âgé de 85 ans, est arrêté, ainsi que sa femme. Ses mines et ses biens sont mis sous séquestre. François-Gabriel de Solages lui succède ; il mourra en 1834. Le comte Achille-Ferdinand-Gabriel se trouve alors à la tête de l'exploitation ; il lui assure une prospérité considérable. Il y a cinq à six cents ouvriers au milieu du siècle. On construit une ligne de chemin de fer, de Carmaux à Albi. Dix ans après la grève de 1869, a lieu la fusion du vieux Carmaux et du Néo-Carmausin.
     Le Néo-Carmausin se caractérise d'abord par trois centres d'extraction : Sainte-Barbe, La Grillatie et la Tronquie. Chaque siège comprend deux puits. L'élection législative de 1889 voit le triomphe du marquis de Solages. Jaurès, battu à Castres la même année, est élu député à Carmaux en 1893. Après « la grève des dupes » de 1902, il y a une période d'agitation qui culmine avec le siège de la mairie en 1906. L'époque d'après-guerre est marquée par une amélioration dans le sort des mineurs et la ville de Carmaux s'embellit.© Micberth
     

22:48

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75