TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

BELLENAVES. Mon pays natal. Tome I


Par Léon Bideau


Référence : 2077
Date édition : 2004
Format : 14 X 20
ISBN : 2-84373-452-5
Nombre de pages : 244
Première édition : 1909
Reliure : br.

Prix: 30.43€


     L'ouvrage que nous présentons ici est le premier volume d'un livre intitulé Bellenaves, mon pays natal, qui en compte deux au total. Fruit d'un travail considérable effectué par Léon Bideau sur cette commune de l'Allier, issue d'une paroisse importante qui dépendait de l'archevêché de Bourges, cette monographie apparaît, dans ce tome I, consacrée à l'histoire du village dans lequel l'auteur a vu le jour, depuis ses origines (incertaines) jusqu'aux Morts pour la Patrie, de 1794 à 1874. Les temps anciens, dans la région, sont naturellement évoqués (époque gauloise des Bituriges, occupation romaine, invasions...) avant la constitution du royaume d'Aquitaine, dont le Bourbonnais faisait partie. L'influence des moines (religieux de Saint-Maixent arrivés à Ébreuil au IXe siècle et bénédictins fondateurs du prieuré de Bellenave, mentionné au XIIe siècle) s'avéra déterminante dans la fondation des paroisses. L'ancienneté du fief de Bellenave est attestée (charte de Pépin-le-Bref de 763), de même que celle de la famille seigneuriale Jehan de Bellenave, dont les membres s'allièrent avec les meilleures familles du Bourbonnais et de l'Auvergne.
Les rapports des Jehan, et de leurs successeurs Jehan de Beauvoir, Dutour de Saint-Salvert-Bellenave, Du Peschin, avec les autres seigneurs, les sires de Bourbon et le roi, furent pacifiques et empreints de fidélité. La communauté et la paroisse avaient nombre d'intérêts communs, les pratiques religieuses étaient intenses (confréries du Saint-Esprit, de l'Ascension, de la Fête-Dieu, de Notre-Dame de Septembre, de M. Saint-Roch) et l'importance des curés était effective (registres d'état civil, énoncé en chaire des actes publics, participation aux assemblées). L'agriculture était l'unique richesse des campagnes (froment, seigle et vignes), mais certaines communes souffrirent de la misère (la circulation des grains n'étant pas libre) ; l'ignorance fut longtemps à peu près générale, mais l'instruction se généralisa dans la première moitié du XIXe siècle (une école laïque de filles fut même créée en 1881).

© Micberth
     

05:20

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr