TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 14 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

BARENTIN autrefois et aujourd'hui


Par Émile Lefort


Référence : 2241
Date édition : 2004
Format : 14 X 20
ISBN : 2-84373-627-7
Nombre de pages : 130
Première édition : 1933
Reliure : br.

Prix: 16.23€


     Rien de plus stimulant pour un historien que d'explorer le passé d'une ville industrielle, comme Barentin, qui ne possède pas de particularité historique ostensible, et de découvrir que son origine est très ancienne (vases en terre et en verre de l'époque gallo-romaine, anneaux de bronze et statuettes...), que le site a été habité à l'époque mérovingienne (cimetière franc là où ont été édifiées les premières piles du viaduc) et que Barentin comprenait trois fiefs : celui de Fécamp et ceux des Clémentins et des Hospitaliers de Saint-Jean. Une continuité qui est confirmée par la longue pérennité de l'église (acte de donation à l'abbaye de Fécamp, 1484), l'édifice ayant été pillé par les protestants au XVIe siècle et laissé longtemps dans un état de délabrement jusqu'à la restauration de 1758. Mais la Révolution, qui vit à Barentin des administrateurs peu zélés, l'Empire (avec ses réquisitions pour le camp de Boulogne) et les régimes politiques successifs se révélèrent incapables d'améliorer le sort de la population.
Ce n'est qu'après la guerre de 1870 que la ville connut une certaine prospérité : les travaux de la ligne de chemin de fer Barentin-Caudebec débutèrent en 1875, le bureau télégraphique fut transféré à la poste en 1883, on procéda à la désignation des rues et au numérotage des maisons, on installa l'eau potable et des cantines scolaires, les associations locales se développèrent et, plus tard (en 1911) une salle des fêtes fut construite. Longtemps, l'agriculture avait été l'activité presque exclusive (marché à Pavilly, puis à Barentin en 1840), mais dès le XVIIIe siècle, il y avait dans la cité des tisseurs et des fileurs, six moulins à papier et en 1832 une fabrication mécanique du papier fut mise au point. C'est en 1871 que les établissements Badin (filature de lin, chanvre, jute et coton) prirent de plus en plus d'importance et en 1876 que M. Gailliard (filature, tissage et teinture) ouvrit une école pour les enfants de ses ouvriers. La guerre interrompit une fois encore cet essor et 241 enfants de Barentin tombèrent pour la France (1914-1918).

© Micberth
     

22:09

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75