TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 28 octobre 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

BARBIZON (LE VIEUX)


Par Georges Gassies


Référence : 1667
Date édition : 1998
Format : 14 X 20
ISBN : 2-84178-184-4
Nombre de pages : 338
Première édition : 1907
Reliure : br.

Prix: 44.62€


     Hameau isolé, difficile d'accès, Barbizon a été choisi par les artistes pour le charme, la beauté de sa forêt et sa tranquillité.
     La présence de Théodore Rousseau, qui prône le retour à la nature, est une grande attraction pour les jeunes peintres qui viennent chercher les conseils du maître. Jean-François Millet parle de son art avec une foi sincère ; la population lui servira souvent de modèle. Charles Jacque, excellent peintre et graveur, a de multiples activités et sera un bienfaiteur pour Barbizon. C'est Amédée Servin, le peintre de la vallée du Morin, qui incite Gassies à venir s'y refaire une santé, en 1852.
     De nombreux artistes, voyageurs passagers ou sédentaires, séjournent à l'auberge Ganne. Il y règne une atmosphère chaleureuse, gaie et insouciante, alimentée par les « Peint' à Ganne », les apprentis paysagistes venus là pour travailler paisiblement, à l'abri des fâcheux et côtoyer les maîtres qui ont acheté ou loué des maisons tout près. Les jours de pluie, quand il ne peuvent aller en forêt, les peintres expriment leur talent sur les murs, les boiseries et les meubles de l'auberge qui deviendra un véritable musée. C'est l'occasion également de peindre les animaux de la ferme Bénoni toute proche, qui a l'air d'avoir été créée pour eux.
     Avec la mort de Millet, en 1875, s'amorcera la fin du vieux Barbizon des peintres qui ont renouvelé l'art du paysage en refusant les conceptions académiques. Les maîtres disparaissent un à un ou quittent les lieux. Le goût du public a changé, la mode n'est plus aux tableaux de forêt. Bientôt apparaissent des magasins et le chemin de fer facilite les déplacements. On vient désormais de Melun déjeuner à Barbizon et les paysans louent leurs maisons pendant la « saison ».
     Georges Gassies, le peintre qui fut proche des maîtres de Barbizon, évoque ici avec beaucoup de simplicité et d'émotion la vie de l'école de Barbizon.© Micberth
     

00:53

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75