TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 22 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ATTIGNY (Coup d'oeil sur)


Par l'abbé L. Péchenart


Référence : 3227
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0716-8
Nombre de pages : 470
Première édition : 1904
Reliure : br.

Prix: 60.90€


     Saint Liébaud, abbé de Saint-Aignan, près d'Orléans, avait hérité de ses ancêtres des biens considérables dont la terre d'Attigny faisait partie. En 638, il la céda au roi Clovis II, en échange du territoire de Fleury, dans le Loiret. Près de coteaux couverts de bois et de forêts giboyeuses, la terre y produisait des céréales en abondance, des vins agréables et d'excellents fruits. La voie romaine, toute proche, était le trait d'union entre les deux royaumes mérovingiens : la Neustrie et l'Austrasie. Aussi, les rois de France furent-ils incités à venir se reposer dans leur maison forte d'Attigny qui leur offrait sécurité et agrément. Il semble que très tôt le palais fut de grande importance et la vie de cour brillante. Pépin y tint une assemblée synodale après les fêtes de Pâques de l'an 765 et, à l'issue de sa longue expédition contre les Saxons, Charlemagne y reçut la soumission de Vitikind et d'Albion qui abjurèrent l'idolâtrie et se firent baptiser avec toute leur suite par l'archevêque de Reims. Au début du IXe siècle, Attigny était à l'apogée de sa gloire et devint un centre d'études. Charles le Chauve, Louis le Bègue, Charles le Gros, Charles le Simple y séjournèrent fréquemment. Puis au Xe siècle, « âge de fer par la férocité des mœurs stériles en vertus, âge de plomb par l'excès effrayant des vices, âge de ténèbres par le défaut d'historiens », le pouvoir royal s'affaiblit de jour en jour et les seigneurs du royaume, maitres de vastes territoires, se rendirent peu à peu indépendants. Le domaine d'Attigny saccagé par les Normands puis complètement dévasté par les soldats d'Othon, resta dans l'ombre pendant de longues années, puis passa aux mains des comtes de Champagne. Entre 1350 et 1560, la vieille cité tint un rôle considérable dans les événements militaires. Mal défendus contre les incursions et les brigandages des Flagellants à cause de fortifications qui laissaient alors à désirer, les habitants bénéficièrent du soutien de Louis III, comte de Rethel, en échange d'un setier d'avoine par hôtel. La ville fut malgré tout prise et ravagée ; une garnison ennemie s'y retrancha. Elle découvrit, avec grand bonheur, 1 500 tonneaux de vin selon les uns, 3 000 selon les autres, Attigny étant devenu un centre d'approvisionnement pour la Champagne. La ville dut attendre la fin des guerres de Religion pour bénéficier d'une enceinte fortifiée selon le plan dressé par Châtillon. Mêlée plus de vingt ans aux conflits religieux, elle subit ensuite pendant près de quarante ans les désastres de la guerre civile.

© Micberth
     

06:10

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75