TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 14 novembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

OLORON-SAINTE-MARIE. Eaux fortes


Par Ed. Louis et Paul Lafond


Référence : 1698
Date édition : 2000
Format : 20 X 30
ISBN : 2-84435-120-4
Nombre de pages : 56
Reliure : br.

Prix: 10.14€


     On trouve de nombreuses traces de la ville d'Oloron dès l'époque gallo-romaine. Mais en 845, les Normands ruinèrent totalement la ville, et brûlèrent son église. Pendant deux siècles, la ville demeura ensevelie dans ses ruines. Vers 1080, le vicomte de Béarn, Centulle IV releva les remparts, construisit les tours, un pont sur le gave d'Ossau, et l'église de Sainte-Croix. Il y attira les habitants par de grandes franchises, et de grandes libertés : la ville allait devenir florissante, véritable plaque tournante entre l'Espagne et le Béarn, en particulier, de grandes quantités de laine y venaient d'Espagne, étaient lavées à Oloron, et revendues aux fabriquants du nord et du midi de la France. Mais l'industrie oloronaise en convertissait une grande partie en étoffes diverses qui employaient un nombre considérable d'ouvriers de la ville et des villages environnants. Mais tout cette industrie fut ruinée lorsque l'Espagne négocia directement avec les fabricants français. Il restait au XIXe siècle quelques fabriques de bérets, de couverture et de ceintures. Par contre, la fabrication de sandales prit une extension considérable et s'exportait en Amérique.
     Plus rurale et paisible, la ville de Sainte-Marie doit son essor à l'initiative de l'évêque et du chapitre (propriétés territoriales, écoles, édifices, rues, routes et canaux d'irrigation).
     Le 18 mai 1858, une loi réunit les deux villes sous le nom d'Oloron-Sainte-Marie.
     L'auteur fait de nombreuses références à l'ouvrage de l'abbé Menjoulet « Chroniques du diocèse et du pays d'Oloron », texte de référence toujours consulté et qui est réédité aujourd'hui. Les eaux-fortes et dessins de Paul Lafond viennent heureusement compléter cette réédition. On visite ainsi l'église Sainte-Croix, la cathédrale de Sainte-Marie, la tour de Grède, les ponts, les anciennes maisons. Autant de traces du passé qui surgissent au fil des pages pour le plaisir du lecteur.© Micberth
     

17:02

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75