TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ANGERS (La Cathédrale d')


Par Charles Urseau


Référence : 3195
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0682-6
Nombre de pages : 112
Première édition : 1929
Reliure : br.

Prix: 15.60€


     Il y eut à Angers avant le VIe siècle, une église qui aurait été dédiée à la Sainte Vierge. Elle prit le nom de Saint-Maurice, quand saint Martin lui fit don d'une partie des fioles du sang des martyrs de la Légion thébaine, qu'il avait ramenées à Tours. Á partir du VIIIe siècle, Charlemagne et ses successeurs prirent la cathédrale sous leur protection et lui accordèrent des faveurs spéciales, lui restituant à l'occasion des biens qui lui avaient été ravis injustement. Au début du XIe siècle, à l'heure où s'ouvrait pour l'Anjou une assez longue période de prospérité, grâce notamment au comte Foulques Nerra, surnommé à juste titre « le grand constructeur », la petite cathédrale d'Angers présentait l'aspect le plus lamentable. Gravement atteinte par un incendie qui avait détruit le tiers de la ville, elle tombait en ruines lorsque l'évêque Hubert de Vendôme entreprit de la rebâtir sur un plan beaucoup plus vaste. Mais les flammes ravagèrent à nouveau la cité et les grands travaux de remise en état ne purent commencer qu'à la fin du XIe siècle. La restauration de la nef débuta peu avant le milieu du XIIe siècle et fut magnifique, grâce à l'œuvre d'un maître dont le nom demeure inconnu, mais qui fut à la fois un grand artiste et un bâtisseur audacieux et adroit. Le transept n'étant plus en harmonie avec la nouvelle construction, il fallut le rebâtir sur un plan plus vaste et plus imposant. Raoul de Beaumont, cousin du roi d'Angleterre Henri Plantagenêt et évêque d'Angers, eut le mérite de s'en charger et fit élever vers 1190 le croisillon sud et la croisée. Son neveu et successeur prit sur l'évêché et donna au chapitre le terrain nécessaire à l'édification d'un croisillon nord de même grandeur et de même plan. Pour achever le chœur, il fallut ensuite détruire le mur gallo-romain de la cité et obtenir de Charles Ier, comte d'Anjou, l'abandon d'une petite ruelle et d'un terrain vague. La donation fut faite le 17 février 1274 et peu de temps après les ouvriers reprirent leur tâche. L'église enfin complète partagea alors le sort de beaucoup d'autres. Elle fut, à diverses époques, pillée, maltraitée, remaniée et restaurée. En 1533, le feu prit au clocher de bois. Le 6 avril 1562, les huguenots s'installèrent dans la cathédrale pendant douze jours, brisant les grandes statues en pierre de saint Maurice et de ses compagnons. Á partir de 1699, les chanoines commencèrent à remanier leur église. Pendant plus de quatre-vingts ans, sous prétexte de mettre l'église à la mode, ils y amoncelèrent des ruines.
© Micberth
     

04:54

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr