TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 12 avril 2021

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CHÂTEAU GAILLARD (Histoire du) et le siège qu'il soutint contre Philippe Auguste en 1203 et 1204


Par Achille Deville


Référence : 3044
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0523-2
Nombre de pages : 202
Première édition : 1829
Reliure : br.

Prix: 28.40€


     En tant que monument d'architecture militaire, le Château Gaillard tient une place privilégiée parmi les édifices d'Europe. Conçu et exécuté par un des plus grands génies militaires du Moyen Âge, il a bénéficié d'une célébrité que six siècles entiers n'ont pu réduire à l'oubli. Quand il eut enfin achevé ses travaux et contemplant avec émotion la force et la hardiesse de sa forteresse, Richard Cœur de Lion s'écria : « C'est un château gaillard ! » ; le mot passa rapidement de la bouche des soldats à celle du peuple, pour n'en plus ressortir, ce royal sobriquet devant prévaloir sur tous les noms qu'on essaya ensuite de donner à la fille chérie du roi d'Angleterre. Tant qu'il demeura en vie, la bannière du lion resta déployée fière et sans tache sur les tours du Château Gaillard. Quand Philippe Auguste, excédé de voir son rival empiéter sur les droits de sa propre suzeraineté, décida de reprendre les armes, il n'osa pas l'attaquer et se tourna d'abord vers des forteresses moins imposantes, si bien que les premiers Français qui pénétrèrent dans les murs du redoutable château n'étaient que chargés de fers ! Après la mort de Richard, convaincu que la conquête de la Normandie passait irrémédiablement par la prise du Château Gaillard, Philippe Auguste se résolut à l'assiéger. Les difficultés et la longueur du siège démontrèrent de manière éclatante la force de la citadelle de Richard et donnèrent en même temps la mesure du génie militaire de ce monarque. Nul doute que lui vivant, Philippe Auguste, pourtant grand preneur de forteresse, ne l'eût jamais entrepris ou, du moins, eût été forcé de le lever. Quand le souverain français déploya ses bataillons, les chevaliers commandés par Roger de Lascy, forts de leur valeur et de l'inviolabilité de leurs triples remparts, les contemplèrent avec une satisfaction mêlée d'orgueil. L'armée française fit d'abord tomber les nombreux remparts qui protégeaient la place et en composaient comme les ouvrages avancés. Elle s'empara du Petit-Andeli dont les habitants trouvèrent refuge dans la forteresse. Le blocus établi, ces malheureux devinrent pour le gouverneur du Château Gaillard, autant de bouches inutiles à nourrir : refoulés hors du château protecteur et n'osant s'approcher des lignes des assiégeants, ils vécurent l'horreur et périrent de faim, pour la plupart. Après sept mois de siège, Philippe Auguste mena en personne une attaque de force vive et, le 6 mars 1204, le Château Gaillard devint français.
© Micberth
     

06:40

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr