TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 01 octobre 2020

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ARZILLIÈRES (Recherches historiques sur)


Par Louis Brouillon


Référence : 3550
Date édition : 2020
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-1070-0
Nombre de pages : 174
Première édition : 1939
Reliure : br.

Prix: 25.00€


     Les documents les plus anciens qui mentionnent le nom d'Arzillières remontent à la seconde moitié du XIe siècle. La forteresse existait déjà sous l'épiscopat de Gui de Joinville (1161-1191). Elle était bâtie sur une butte très élevée formant l'extrémité est du promontoire occupé par le village. Durant la guerre de Cent Ans, Jean le Bon octroya à Gautier IV, seigneur d'Arzillières, des lettres de rémission pour avoir soutenu ses ennemis dans sa forteresse. Le 4 juillet 1359, sous l'influence de légitimes appréhensions, Gautier prit le parti de dicter son testament. En ce qui concernait ses obsèques, il ordonna qu'on mette sous son corps un drap noir avec cinq écussons à ses armes et que se tiennent autour de lui, en l'honneur des treize apôtres (en n'oubliant pas saint Paul), treize pauvres vêtus de noir, tenant chacun un cierge de cire d'une livre, et cinq autres pauvres vêtus de même portant cinq torches en l'honneur des cinq plaies du Seigneur. La terre d'Arzillières fut plus tard ravagée par les Huguenots, alors qu'elle appartenait au duc de Guise. En 1568, le château fut enlevé de vive force et dévasté par la troupe du sieur de Genlis. La chapelle du château fut détruite. Robert de La Vieuville racheta la seigneurie le 28 août 1598. Faute de réparations, le château était inhabitable et presque tous les autres bâtiments étaient en ruine. Il fit donc construire un château neuf entre 1603 et 1612 et édifier une nouvelle chapelle peu après 1615. Son fils Charles lui succéda mais, le 30 avril 1631, il se vit confisquer pour rébellion par le roi sa terre d'Arzillières qui fut donnée à Claude de Saint-Simon, père de l'auteur des Mémoires. Après la mort de Richelieu en 1642, le marquis de La Vieuville revint d'Angleterre et fut juridiquement réintégré dans la possession de ses biens par arrêt du Parlement. Le pavillon, resté désert durant toute sa disgrâce, était dans un état déplorable. Cette demeure austère qui n'offrait ni jardin ni promenade fut abandonnée par presque tous ses propriétaires suivants, hypnotisés alors par les splendeurs de Versailles. La comtesse d'Harville, dernière dame d'Arzillières, mourut sans enfant en 1836. Elle légua par testament une rente annuelle de cinq cents francs aux pauvres de la commune, destinée à la distribution de pain, de viande et de bois. Deux rentes respectivement de cent francs et de deux cents francs devaient permettre l'éducation des garçons et des filles des familles indigentes. Tous ses biens furent vendus par adjudication. Le château, très délabré, fut démoli par l'acquéreur et son emplacement fut mis en culture.
© Micberth
     

22:07

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75