TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Samedi 29 avril 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

Chansons de route (1er janvier-31 août 1915)


Par Théodore Botrel


Référence : PBI22
Date édition : 2014
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0788-5
Nombre de pages : 306
Première édition : 1915
Reliure : br.

Prix: 41.50€


     Durant la Première Guerre mondiale, Millerand, ministre de la Guerre, chargea Théodore Botrel de se rendre dans tous les cantonnements, casernes, ambulances et hôpitaux pour y dire et chanter aux troupes ses poèmes patriotiques. L'auteur de la célèbre Paimpolaise accomplit avec un élan persévérant et une chaleur convaincue sa mission auprès des soldats qui partaient pour le front ou qui en revenaient. « Ce ne sont pas encore les chants de la victoire ; patience ! Cela viendra : écoutez les chansons de la Route de Gloire qui, demain, nous y conduira ! ». Lorsqu'il se présente à l'hôpital de Dunkerque, il monte sur une petite estrade, dominant ainsi une cinquantaine de lits répartis dans une longue salle où des blessés de toutes les armes, des amputés, des convalescents, des infirmiers, des médecins-majors et des dames de la Croix-Rouge sont installés pour l'écouter. Le concert se déroulera, une autre fois, dans le bruit des fusillades et des bombes. Théodore Botrel ramasse une balle perdue qui a roulé jusqu'à ses pieds et entonne sa première chanson, car il ne doute pas de son importance. « Nous vaincrons facilement le peuple français disaient les Allemands parce que c'est un peuple léger. Or, c'est précisément parce que nous sommes légers que nous finirons bien par vous avoir », écrit-il dans la chanson préface de ce recueil. Au Kursaal de Malo, trois mille territoriaux de la région du Nord, revenus depuis quelques jours des tranchées pour une période de repos, se pressent debout dans la vaste salle dont les banquettes et les fauteuils ont été retirés depuis le début de la guerre, pour servir d'asile aux soldats qui dorment sur des bottes de paille. Quel public ! Des capotes fripées, décolorées, des képis déformés, détrempés par les averses, des faces hirsutes enveloppées de cache-nez qui portent les stigmates de tant de souffrances, de luttes et de dangers Théodore Botrel sait les inciter à reprendre ses refrains et bientôt un chœur à trois mille voix dégage une puissance d'entraînement mutuel. Cette âme collective prend par moments des accents douloureux et farouches, mais les textes légers qui sont parfois d'une franche drôlerie expriment ce que chacun ressent. « Dans ces chansons-là, on tue, on cogne, on s'excite à l'assaut, on bafoue l'ennemi, on crie vengeance avec simplicité », écrit Eugène Tardieu. Le jour où il s'adresse aux marins, le courant d'enthousiasme devient du délire : sachant que la plupart d'entre eux sont Bretons, Théodore Botrel, en plus de ses refrains habituels, entonne dans leur langue un chant guerrier du pays natal.
© Micberth
     
Feuille d'information :

Lire...

11:22

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75