TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 19 septembre 2018

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

NUITS-SAINT-GEORGES. Son histoire dans les temps et son patois


Par l'abbé Philippe Garnier


Référence : 3507
Date édition : 2018
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-1026-7
Nombre de pages : 120
Première édition : 1899
Reliure : br.

Prix: 16.00€


     L'histoire de Nuys telle qu'elle est connue par les textes, débute en 1060, dans une donation faite par Humbert, seigneur de Vergy, de l'église Saint-Julien, à l'abbaye de Flavigny. L'existence de cette église témoigne de la haute antiquité de la cité. En 1212, Eudes III, duc de Bourgogne, époux d'Alix de Vergy, concéda aux habitants liberté pleine et perpétuelle, et les dispensa de toute taille, impôts et exactions, sous réserve d'une redevance de quinze sols par feu, payable le jour de la Saint-Denis. La cité était alors construite en deux parties distinctes : Nuys-à-Mont où, en 1280, l'église Saint-Julien devenue trop petite fut remplacée par l'église Saint-Symphorien, et Nuys-à-Val où une petite église fut bâtie en l'honneur de Notre-Dame. Sauvé d'un grand danger lors d'une de ses chasses, Guy de Villers fit construire en 1365 le premier oratoire de Notre-Dame de la Serrée. En 1363, le roi autorisa la construction de fortifications. Deux tours carrées défendaient l'entrée de la forteresse. Les Écorcheurs, en 1437, puis les Suisses et les Allemands commandés par Casimir, en 1569, passeront sous ses murs sans en entreprendre le siège. Mais, le 19 janvier 1576, ce même Casimir à la tête de vingt-cinq mille reîtres s'empare de la ville, brûle les trois quarts de ses habitations et toutes ses églises. Soixante-sept corps seront enterrés dans l'église Notre-Dame, dans une fosse commune. Une messe anniversaire commémora cette tragédie ; elle fut célébrée pour la dernière fois en 1834. Á partir de 1647, la ville vendit les terrains occupés par les fortifications pour y construire des maisons et y établir des jardins ; les fortifications n'étaient en effet plus utiles depuis que, par la prise de Besançon, Nuys n'était plus une ville frontière. Si les Phocéens qui fondèrent Marseille avaient apporté le noyer sur son territoire, les Romains y introduisirent la vigne. Lorsqu'en 1643, les insectes ravagèrent le vignoble, ils furent exorcisés en suivant le formulaire envoyé au clergé par l'évêque d'Autun. En 1709, c'est le gel qui détruisit les noyers. Remplacés en 1718, ils disparurent peu à peu. En 1793, la lettre t fut « maladroitement » introduite dans le nom de Nuys qui par la suite s'écrivit Nuits. Cent ans plus tard, l'administration de la ville obtiendra d'ajouter au nom de Nuits celui de Saint-Georges, « au risque de faire croire que Nuits-Saint-Georges est autre que notre vieux Nuits et que tout le vin qui se récoltera désormais sur le territoire de Nuits sera du vrai vin du climat de Saint-Georges ».

© Micberth
     

12:37

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75