TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mardi 23 octobre 2018

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CRÉANCEY (Histoire de)


Par l'abbé Léonide Foissey


Référence : 3503
Date édition : 2018
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-1022-9
Nombre de pages : 296
Première édition : 1925
Reliure : br.

Prix: 38.00€


     Si la découverte d'un caniveau en chêne atteste que le territoire fut habité dès l'époque gallo-romaine, la première mention écrite de Créancey remonte seulement à 1159 et confirme les droits de l'abbaye de Longuay sur le village. En janvier 1320, la commune était affranchie, sans que l'on sache depuis quand elle bénéficiait de ce bienfait. Elle souffrit grandement de la guerre de Cent Ans. La destruction de propriétés urbaines et rurales, le massacre des habitants et la forte mortalité contraignirent, en 1384, les chanoines, incapables de faire face à leur entretien et aux charges de leur église, à demander à l'évêque de Langres et au pape l'union de l'église de Créancey et de ses biens au chapitre. Durant les guerres de Religion, le village n'eut pas à subir de sièges comme son voisin Châteauvillain mais ses habitants, terrorisés par l'approche des armées ennemies, réquisitionnés et pillés, assistèrent sans doute à la destruction de leur clocher par le feu en 1562 ou 1567. Entre 1648 et 1789, le bourg connut une certaine prospérité. Deux événements vinrent cependant troubler cette quiétude. L'hiver 1708-1709, d'abord, fut si rigoureux que les vignes, les arbres fruitiers et notamment les noyers gelèrent. Il n'y eut de vin ni en 1709 ni en 1710. Plusieurs vignerons quittèrent le pays ; d'autres allèrent mendier leur pain. Le 16 juin 1785, ensuite, un loup enragé sema la terreur et mordit plusieurs personnes avant d'être abattu. Le carnage coûta la vie à cinq victimes qui succombèrent de la rage les jours suivants. Durant leurs accès, « tout les effrayait, les inquiétait : l'eau qu'ils voyaient, même tombant de l'arrosoir pour le balayage, tout ce qui brillait, l'obscurité même, toutes sortes d'objets que leur représentait leur imagination ». Dès les premiers temps de l'époque féodale, Créancey, comme les moindres villages, eut son seigneur particulier, mais il n'existe aucune trace d'une famille seigneuriale qui en ait porté le nom. A partir du XIIe ou du XIIIe siècle, le seigneur de Châteauvillain fut toujours aussi le seigneur de Créancey. Ce n'est qu'à la mort de Jean d'Avaugour, en 1572, que la seigneurie passa en d'autres mains pour seulement quinze ans. Le nouveau propriétaire, Guillaume de Hautemer, revendit en 1587 le domaine à François d'Adjacète, qui tenait le comté de son père. En 1793, Louise-Marie-Adélaïde, duchesse d'Orléans, fut l'héritière, durant seize jours seulement, non plus de la seigneurie et de la baronnie de Créancey, abolie le 4 août 1789, mais des domaines et propriétés de son père Louis de Bourbon, qui furent rapidement confisqués.
© Micberth
     

05:05

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75