TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 19 novembre 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SAINT-QUENTIN (Les Murailles de)


Par Elie Fleury


Référence : 3336
Date édition : 2014
Format : 20 X 30
ISBN : 978-2-7586-0833-2
Nombre de pages : 446
Première édition : 1923
Reliure : br.

Prix: 68.00€


     Véritable « code de l'occupation ennemie », Les Murailles de Saint-Quentin reproduisent les deux cent treize affiches publiées par l'autorité militaire allemande, qui révèlent clairement sa doctrine et ses méthodes. M. Gibert, qui assuma les fonctions de maire de la ville durant toute la guerre avec un sang-froid, une énergie et un courage qui lui permirent de triompher dans de nombreuses circonstances des exigences de l'occupant, considéra qu'Élie Fleury était le plus qualifié pour fixer la physionomie des événements. Il donna donc les ordres nécessaires pour que toutes les sources de renseignements dépendant de la mairie lui soient accessibles. L'afficheur municipal et le commissaire de police furent mis à contribution et un des fidèles ouvriers du journaliste fut introduit, durant un temps, dans l'imprimerie de la 2e armée allemande. Une à une, les affiches purent ainsi être rassemblées et collées sur bristol. Elles composaient un dossier volumineux qui, à la veille de l'évacuation, trouva asile dans une des chambres du palais de justice réservées aux actes de l'état civil. Pour Charles Desjardins, député de l'Aisne, « ce code de l'occupation révèle dans les textes, menaçants toujours et dogmatiques, puérils parfois, grotesques assez souvent, l'application des théories de Clausewitz, de von Hartmann et de tout le grand état-major allemand sur la conduite de la guerre. Il concrétise la pensée et la doctrine des porte-parole et des penseurs officiels allemands ». Confiantes dans les décisions de la conférence de La Haye dont l'Allemagne était un des signataires, les populations des régions menacées dès le mois d'août 1914 ne tardèrent cependant pas à éprouver la rigueur des principes dont Clausewitz, en particulier, était le prophète. La règle prépondérante est que l'occupant doit affirmer par tous les moyens possibles sa puissance. La première affiche posée par les Allemands le 29 août stipule donc que « la ville se trouve aux mains du gouvernement militaire ». Les ordres se multiplient ensuite pour démontrer que la loi française n'existe plus, qu'elle est abolie. La liberté individuelle est anéantie : aucun citoyen ne dispose plus de ses biens, de sa maison ni même de sa personne. Cet exercice du droit de souveraineté s'accompagne nécessairement de menaces et de sanctions qui sont exécutées de façon rigoureuse. Il convient enfin de ruiner le moral des populations envahies : aucune mauvaise nouvelle du front ne leur fut épargnée. Plus prosaïque, le communiqué affiché le 7 mai 1915 permit de retrouver le chien du général
© Micberth
     
Feuille d'information :

Lire...

20:36

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75