TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 23 novembre 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

SÈVRES (La Manufacture de Porcelaine de). Histoire, organisation, ateliers...


Par Georges Lechevallier-Chevignard


Référence : MHA06
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0769-4
Nombre de pages : 346
Première édition : 1908

Prix: 46.65€


     L'histoire de la manufacture, qui jeta un vif éclat sur l'industrie française, débute en 1738, à Vincennes. L'idée de sa fondation naquit du désir de protéger le commerce de la France contre le succès de la porcelaine allemande, et prit forme grâce à la volonté d'Orry de Fulvy, conseiller d'État et intendant des Finances, qui rencontra deux anciens ouvriers de la manufacture de Chantilly. Gilles et Robert Dubois, l'un sculpteur et l'autre tourneur, avaient dû quitter leur emploi, vraisemblablement pour inconduite et s'étaient réfugiés au château de Vincennes dans la tour du Diable pour faire des essais et fabriquer des pièces qu'ils vendaient en cachette. M. de Fulvy finança leurs travaux durant trois ans, avant de les chasser, lassé de leurs fréquentes ivresses et de charger François Gravant, un de leurs collaborateurs, de diriger les ouvriers qu'il attira de Saint-Cloud. Il fallut encore attendre jusqu'en 1745 pour parvenir « à s'assurer de la composition de la pâte, des moyens de former des pièces et de leur donner une couverture qui pût supporter la peinture ». Grâce à l'intérêt que lui manifesta le roi et au privilège qu'elle obtint le 24 juillet 1745, la manufacture s'organisa et atteignit en quelques années une renommée considérable. L'impulsion définitive fut donnée par Louis XV, sous l'influence de Madame de Pompadour qui, soucieuse de retenir le roi, considérait la manufacture « aussi utile à sa domination qu'à son plaisir ». L'établissement reçut le titre de Manufacture royale de porcelaine et en échange des avantages accordés à la Compagnie, le roi devint possesseur de tous les secrets de composition. En 1756, la manufacture fut transférée à Sèvres, à égale distance de Paris et de Versailles et tout près du château de Bellevue où Madame de Pompadour conservait de nombreux chefs-d'œuvre des arts de son temps. Criblée de dettes, elle devint propriété royale le 1er octobre 1759 ; ce qui ne la mit cependant pas à l'abri des vicissitudes financières. Elle vit sans cesse s'aggraver ses difficultés qui faillirent amener sa ruine totale à l'époque de la Révolution. Le 14 mai 1800, Brongniart fut appelé à la direction de la manufacture. Il développa la dimension d'utilité générale de l'établissement, considérant que « ce n'est pas par la porcelaine que la manufacture mettra dans le commerce qu'elle conservera son influence sur l'industrie ». De fait, il écrivait en 1830 que « la manufacture de Sèvres, en faisant des pièces que personne n'achète, a rendu de grands services au commerce de la porcelaine ».
© Micberth
     

12:16

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75