TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 21 juillet 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

MENUCOURT. Un village du Vexin français pendant la Révolution (1789-1799)


Par Denise, Maurice et Robert Bréant


Référence : 2754
Date édition : 2010
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0206-4
Nombre de pages : 166
Première édition : 1989
Reliure : br.

Prix: 20.28€


     Le paisible village de Menucourt entre dans l'histoire de la Révolution au début de l'année 1789. Le 24 mars, les délégués du tiers état élisent, au premier tour, Joseph Germiot, laboureur à Menucourt et fermier de la ferme seigneuriale de Jean-Pierre Chassepot de Beaumont. Il fut à cette occasion préféré à un homme de loi et un homme d'autorité : « c'est un triomphe pour Menucourt ». L'élu s'acquitta scrupuleusement de son mandat et siégea à Versailles puis à Paris jusqu'au 30 septembre 1791, date de la séparation de l'Assemblée constituante. Les doléances des habitants ne dépassaient pas le cadre du village. Les paysans se plaignaient de la lourdeur des impôts, et en particulier de la taille et de la gabelle, de l'interdiction qui leur était faite de chasser le gibier qui pullulait et qui détruisait tout, et des servitudes qui pesaient sur les pratiques culturales. Ils attendaient des états généraux une solution au grave déficit financier de la France et un soulagement pour les plus pauvres. Les registres de Menucourt ne conservent aucune trace de mouvements violents ou de condamnés à la guillotine. Les premières mesures prises par la Constituante sont approuvées : la réforme du système des impositions, la mise à disposition de la nation des biens du clergé, la naissance de la monarchie constitutionnelle, les réformes administratives. Mais avec la fuite du roi, l'entrée en guerre, l'insurrection du 10 août 1792 et la proclamation de la République, tout bascule. L'instabilité s'installe et les mesures répressives se multiplient. Á Menucourt, les habitants sont conditionnés par des événements qui les dépassent : on se dispute la mairie, et pas toujours pour se dévouer au public ; les tensions, les règlements de compte, les jalousies et les coups bas prolifèrent. Les exigences de Paris pèsent lourdement : la ville doit fournir des « volontaires », de l'argent, du plomb, des grains. La patrie en danger ne suscite guère l'enthousiasme : le nombre des mariages souvent précipités avec des vieilles filles laissées pour compte donne une idée du patriotisme ambiant. Á la veille du XIXe siècle, le petit peuple de Menucourt vit toujours durement. Il a acquis les libertés publiques, une certaine égalité devant l'impôt, mais le transfert des richesses ne s'est fait qu'au profit d'un petit nombre, commerçants, artisans et surtout paysans. Quant aux journaliers, il faudra attendre près de deux siècles pour qu'une certaine égalité et la liberté deviennent effectives.
© Micberth
     

15:26

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75