TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 23 mars 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

MAISONS-LAFFITTE sur les pas des écrivains


Par Jacques Barreau


Référence : PBI17
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0607-9
Nombre de pages : 370
Première édition : 2012
Reliure : br.

Prix: 42.60€


     Inépuisable source d'inspiration pour les écrivains, Maisons-Laffitte, alors que son château et son parc étaient à peine conçus par François Mansart, sut aussitôt dicter à Abraham Ravaud dit Remi, un long poème en latin, en hommage à René de Longueil. Si, en 1651, Jean Loret, dans une lettre adressée à mademoiselle de Longueville, décrit avec enthousiasme le banquet offert en l'honneur d'Anne d'Autriche et du jeune Louis XIV, le séjour de Voltaire au château éveille chez l'illustre auteur le souvenir d'heures douloureuses, tant dans son corps, à cause de la petite vérole pour laquelle il y fut soigné avec le plus grand dévouement, que dans son âme, en raison de l'incendie qui se déclara dans sa chambre, dès son départ. Plus récemment, Jean Cocteau, toujours à la recherche de points de repère dans son existence, aimait se ressourcer à Maisons, même s'il lui arriva, en plein désarroi sur la place Sully où il vit le jour, de ne plus retrouver grand-chose de son enfance, à l'époque où le cheval de course et la bicyclette régnaient en maîtres et où on « jouait au tennis chez les uns chez les autres, dans un monde bourgeois que l'affaire Dreyfus divisait ». Nostalgique des vacances qu'il y passait en famille, Roger Martin du Gard, en fit le cadre de quelques épisodes de sa saga des Thibault. Ernest Hemingway y situa l'action de sa nouvelle Mon vieux, mettant à l'honneur la vocation hippique de Maisons, « le plus chouette endroit que j'aie jamais vu ». Nombreux furent les écrivains qui vinrent y vivre en villégiature, mais leur séjour ne fut pas forcément de tout repos. Jules Vallès, qui mit au point le manuscrit de L'insurgé à l'hôtel des Bains, et refusait de payer le prix convenu pour sa pension du fait de ses absences répétées, dut faire appel à un huissier pour récupérer ses vêtements et ses papiers confisqués par l'hôtelier furieux. Jules Renard, locataire de la maison du peintre Richter avenue Jean-Jacques Rousseau, dut menacer son propriétaire d'une telle procédure, pour obtenir quelques casseroles. Amateur de longues promenades le long des berges de Maisons-Laffitte, Guy de Maupassant y situa deux de ses contes, dans lesquels la cruauté des personnages rivalise, comme souvent dans son œuvre, avec leur bêtise. Fidèle lui aussi à son tempérament, Alphonse Allais « l'étincelant humoriste », selon ses propres mots, sema l'opprobre sur un pauvre inconnu, dans le train qui le conduisait à Maisons, pour le simple plaisir de faire « une sale blague ».
© Micberth
     

01:12

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75