TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 21 octobre 2018

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

MAGNÉ (Notes historiques sur)


Par Emilien Gauffreteau


Référence : 2921
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0389-4
Nombre de pages : 124
Première édition : 1909
Reliure : br.

Prix: 16.23€


     Le voisinage de l'abondante source de Puyrabier et de la rivière qui en découle, et la facilité d'y descendre par un ravin furent sans doute les motifs qui, à une époque reculée, déterminèrent quelques familles à venir se fixer sur le territoire de Magné. Plus tard, les Gallo-Romains y établirent une exploitation métallurgique assez importante, comme dans d'autres villages alentour. Les Gillier furent les premiers seigneurs de la Roche et c'est à eux que l'on doit la construction du château, un des plus beaux édifices du Poitou. Dans les premières années du XVe siècle, la terre de la Roche fut en partie distraite de Bernay dont elle dépendait depuis fort longtemps et devint le siège d'une seigneurie très importante par ses domaines et par ses directes et censives. Durant le XVIe siècle, ses seigneurs appartenaient à la famille de Villequier, et furent parmi les favoris de la cour. Claude, seigneur de la Roche, et son frère René accompagnèrent Henri III, lorsque le monarque se rendit à Saint-Hilaire pour la prestation de serment des officiers municipaux. Georges se vit confier le gouvernement de la Haute et Basse-Marche par Charles IX, puis Henri III, avant d'être destitué en raison de ses prises de position. Il s'engagea alors à corps perdu dans la Ligue, espérant qu'un jour la Sainte-Union lui donnerait le gouvernement du Poitou. Le 5 juillet 1670, la seigneurie de la Roche acquit son indépendance complète par suite d'une transaction sur procès passée entre M. de Langlade, baron de Sommières, et M. de Brilhac, seigneur de la Roche et vicomte de Gençay. La chapelle des seigneurs de la Roche était primitivement située à gauche du chœur de l'ancienne église de Magné. Elle fut détruite en 1661 puis, après la restauration de l'ensemble de l'édifice, une nouvelle chapelle accueillit les sépultures des membres de la famille seigneuriale. Fermée durant la Révolution, l'église ne fut jamais vendue, contrairement aux terres et rente de la cure, sauvées un temps par Fortunat-Jean-Marie de Milon, seigneur de la Roche, dont le domaine fut ensuite confisqué comme bien d'émigré. L'abbé Pierre-Joseph Moine ayant refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé, revint à Magné au péril de sa vie pour continuer à administrer les sacrements, caché dans la maison Mauduyt, située devant l'église.
© Micberth
     

01:42

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75