TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Jeudi 19 septembre 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

ESPARRON DE PALLIÈRES. Ses églises, ses seigneurs, la communauté des habitants


Par Fernand Cortez


Référence : 3241
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0732-8
Nombre de pages : 256
Première édition : 1886-1887
Reliure : br.

Prix: 34.73€


     En 1033, l'archevêque d'Aix dédicaça la chapelle romane Notre-Dame de Revest, bâtie peu après la reconstruction d'un monastère bénédictin auquel elle servait d'église. Ces deux monuments remplaçaient un premier monastère cassianite détruit au VIIIe siècle par les Sarrasins, qui s'élevait à l'emplacement d'une villa romaine. La forte position du site ne pouvait en effet, manquer de faire partie du système de castramétation suivi par les Romains dans cette partie de la Provence. Le village d'Esparron ne semble pas remonter au-delà du Xe siècle. En dépit de tous les avantages et malgré les libéralités importantes octroyées au prieuré, si peu de familles vinrent se grouper autour du monastère, que le prieur obtint de Douce II, comtesse de Provence, de faire transférer les habitants du hameau connu sous le nom de Revest. Trois siècles plus tard, le lieu redevint désert et seule l'église resta debout. Les habitants préféraient se rapprocher des solides murailles et de la forte position du château. En 1373, la population signa une transaction avec Véran I d'Esclapon, coseigneur du lieu : elle s'engagea à contribuer pour les deux tiers à la construction de deux tours, à condition de pouvoir mettre en sûreté au château leurs personnes et leurs biens, en cas de guerre. Environ deux siècles plus tard, Esparron se trouva mêlé à la lutte fratricide qui ensanglanta la Provence durant les guerres de Religion. Un combat y fut livré en avril 1591, que l'histoire mentionne sous le nom de journée d'Esparron. Le lundi de Pâques, les ligueurs qui ne reconnaissaient pas Henri IV, alors non converti , et qui avaient investi le village, subirent de très lourdes pertes, à cause notamment de Charles d'Arcussia, seigneur d'Esparron, qui aida les royalistes à pénétrer dans son château. Le village et la forteresse subirent de très lourds dégâts. Au passage et au logement des troupes étaient venus s'ajouter les malheurs du temps et les mauvaises récoltes. La communauté, fortement endettée, eut pour principal créancier son seigneur. Les transactions se succédèrent mais ne connurent un dénouement qu'en 1767, grâce au nouveau propriétaire des terres et de la seigneurie, Joseph-François de Lordonné, qui les avait rachetées au dernier membre de l'illustre famille d'Arcussia. En 1793, une trentaine d'habitants dénoncèrent cet accord. La dame Allègre, veuve Lordonné, pour assurer sa tranquillité, consentit à payer tout ce qu'on lui demandait.
© Micberth
     

09:08

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75