TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 26 juin 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CHEVREUSE (La vallée de)


Par E. Meignen, dessins G. Scott


Référence : 3234
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0725-0
Nombre de pages : 228
Première édition : 1895
Reliure : br.

Prix: 29.58€


     La vallée de Chevreuse, dont E. Meignen raconte la petite et la grande histoire et dont Georges Scott reproduit la beauté avec tout son célèbre talent, si proche de la capitale, a toujours été le séjour préféré des grands seigneurs. Après les folles terreurs inspirées par les prédictions de l'an 1000, ils y fondèrent ou dotèrent des prieurés et des abbayes, pour remercier le ciel d'avoir retardé la fin du monde. Si les monastères n'existent plus, les châteaux ont été réédifiés et de tous côtés de belles maisons de campagne ont été bâties. Les rois mérovingiens firent construire sur les pentes de la colline du Pays chatrais, un château non fortifié, Palatiolum, qui devint ensuite Palaiseau. Clovis y reçut saint Rigomer du Mans et sainte Ténestine, accusés d'entretenir des relations coupables. Ils prouvèrent leur innocence par un miracle : en présence du roi, les cierges qu'ils tenaient à la main s'allumèrent d'eux-mêmes. En 1884, la statue de Joseph Barra fut érigée sur la place de la mairie. A treize ans, il s'était engagé comme tambour dans les troupes de Vendée. Prisonnier, il aurait pu être épargné à condition de crier « Vive le roi ! ». Il proclama « Vive la République ! » et tomba, percé de coups de baïonnette. Les ruines imposantes du château, les tourelles et les murs d'enceinte qu'on aperçoit au milieu des maisons rappellent le passé belliqueux de Chevreuse qui fut pendant longtemps une importante place forte. Lorsqu'en 1204, Mathieu de Montmorency-Marly, seigneur d'Attichy, voulant rendre grâce à Dieu d'avoir conquis la Normandie sur les Anglais, donna à sa femme des sommes importantes destinées à des œuvres pieuses, celle-ci acheta le vallon de Porroy pour y établir une communauté de douze religieuses. Dix ans plus tard, la communauté fut érigée en abbaye soumise à l'ordre de Cîteaux sous le nom de Port-Royal. Après quatre cents ans d'existence, la discipline y avait été abandonnée, lorsque Jacqueline Arnauld en fut nommée abbesse alors qu'elle avait seulement onze ans. Elle rétablit la communauté de biens, le silence, l'abstinence de viandes et les veilles nocturnes, et comme le vallon était malsain, elle transféra à Paris les quatre-vingts religieuses qu'elle avait su attirer. L'ancien domaine fut alors dénommé Port-Royal des Champs. Le château d'Orsay fut racheté le 29 brumaire an VIII par la belle-mère du général Moreau, au caractère faible et dont Napoléon s'inspirait pour déclarer : « C'est un malheur toujours funeste d'être gouverné par sa femme ; on n'est alors ni soi ni sa femme, on n'est plus rien ».
© Micberth
     

16:35

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75