TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 17 novembre 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LE BOIS D'OINGT à travers les âges


Par l'abbé A. Bérard


Référence : 3403
Date édition : 2016
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0914-8
Nombre de pages : 212
Première édition : 1902
Reliure : br.

Prix: 29.00€


     Tout porte à croire que dès l'époque d'Auguste, le Bois d'Oingt comptait des habitants qui pour la plupart étaient certainement des propriétaires ségusiaves ou romains. Mais ce n'est qu'au VIIIe siècle que le village commença à prendre de l'importance. Grâce aux travaux des bénédictins et surtout à l'exemple qu'ils donnaient, le sol du Bois d'Oingt fut progressivement mis en état de culture. Á mesure que le sol était défriché, sa richesse attirait des familles de plus en plus nombreuses. Vers la fin du Xe siècle, le village comptait déjà près d'un millier d'habitants. La forêt avait presque entièrement disparu pour faire place aux moissons et surtout à la vigne, dont les produits firent en quelques années la richesse de la population. Les barons d'Oingt étaient des vassaux du comte de Forez. Leurs possessions ne s'étendaient pas sur la totalité du village puisque les propriétaires d'alleux étaient nombreux. Mais à une époque où la société était continuellement bouleversée par des guerres et des invasions désastreuses, les habitants incapables de se protéger eux-mêmes, se tournèrent vers ces seigneurs voisins aptes à les défendre et abdiquèrent leur indépendance pour conserver leur sécurité. Guichard III d'Oingt s'illustra par ses emprunts à l'archevêque Renaud de Forez pour financer son départ en croisade. Cet homme d'église énergique et entreprenant céda aux goûts du temps qui allait aux tours et aux donjons ; il entreprit la construction du château fort du Bois d'Oingt entre 1220 et 1226. L'édifice présentait un polygone irrégulier dont les angles étaient appuyés sur des tours puissantes. Un souterrain le reliait aux châteaux de Châtillon et d'Oingt situés sur les flancs de la vallée de l'Azergues, formant un véritable système de forts détachés. En 1312, la province du Lyonnais fut rattachée à la couronne de France. Le village devint dès lors la propriété du roi mais resta sous la dépendance des seigneurs du pays. Á partir de 1587 et jusqu'à la Révolution, ces derniers prirent le titre de seigneur du Bois d'Oingt, de Bagnols, de Fontenas et de Légny. Les maîtres d'exploitation des VIIe et VIIIe siècles eurent à cœur de fournir les subsides nécessaires à l'érection d'une église. Ils la placèrent sous le vocable de saint Martin, en souvenir, dit-on, du passage de l'illustre évêque sur leurs terres. On montrait même naguère, près du Perrou, une pierre portant l'empreinte du pied de son cheval. Agrandie à plusieurs reprises pour faire face à l'augmentation de la population, l'église devint insalubre au point qu'un vrai lac se formait dans la nef durant les averses de pluie. Elle fut donc remplacée par un sanctuaire grandiose en 1868.

© Micberth
     

18:19

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75