TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 14 novembre 2018

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

AVIGNON (Guide du voyageur ou dictionnaire historique des rues et des places publiques de la ville d')


Par Paul Achard


Référence : 3112
Date édition : 2011
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0593-5
Nombre de pages : 210
Première édition : 1857
Reliure : br.

Prix: 28.40€


     rues secondaires et les ruelles n'ont été désignées pendant longtemps que par leurs tenants et aboutissants. Ainsi la rue de la Colombe s'appelait traverse des Études au Corps-Saint. Dès l'époque la plus reculée, Avignon eut des édiles chargés d'étudier et de résoudre les questions de voirie : les terminatores carreriarum. Les statuts de la République avignonnaise réglèrent leurs attributions, en 1134 ; élus annuellement, ils ne furent rémunérés qu'au XVIe siècle et existèrent jusqu'en 1790. Lorsqu'on leur confia aussi la charge de contrôler les denrées en vente sur les marchés, ils devinrent les maîtres des rues et des victuailles. En 1364, le pape Urbain V fit faire des travaux considérables dans le Palais ; il acheva notamment les appartements exposés à l'est et fit planter de riches et spacieux jardins. Dénommée à l'origine Rome à cause de sa beauté, cette partie orientale s'appela le Jardin des oliviers au XVIe siècle. Jules de Médicis entreprit d'y construire une salle surnommée la Mirande, soit à cause de l'admiration que provoquaient ses vastes proportions et le luxe de ses décorations, soit celle portée aux papes qui réussissaient encore à faire quelque chose dans ce palais dont plusieurs parties tombaient en ruine. Sur la place de l'Amirande (qui devrait donc plus exactement être orthographiée la Mirande) s'élevait le palais d'Anglicus, dans lequel fut transporté Urbain V agonisant, qui faillit littéralement y mourir d'ennui. Clément VI institua l'aumône de la pignotte sur la place qui en prit le nom : pendant la cruelle disette de 1347, il fit distribuer journellement, à tous ceux qui se présentaient, assez de pain pour vivre pendant un jour. La rue Dorée fut nommée un temps rue de Sade car le gentilhomme y résida, dans une demeure dont la façade possédait une niche dotée d'une statue ; toutes deux étaient dorées. La rue des Encas était composée de deux parties : la rue de la Fromagerie et la rue Oignon. Quand, malgré les sollicitations et les pleurs des Avignonnais, le pape Grégoire XI partit pour aller transférer le Saint-Siège à Rome, la mule qui le portait s'abattit sur la grande place de l'Horloge. Ce fait d'un déplorable augure, permit à ceux qui avaient jusque-là cherché en vain à le retenir, de tenter quelques nouveaux efforts ; mais Grégoire persista dans son dessein.
© Micberth
     

04:16

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75