TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Dimanche 19 novembre 2017

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

BAR-LE-DUC (A) pendant la guerre


Par Pol Chevalier


Référence : 3338
Date édition : 2014
Format : 14 X 20
ISBN : 978-27586-0837-0
Nombre de pages : 336
Première édition : 1935
Reliure : br.

Prix: 45.00€


     Dès la mobilisation partielle ordonnée à la fin de juillet 1914, affluèrent à la mairie les demandes de subsistance de la part des familles dont le chef était appelé sous les drapeaux. Un service de bons de pain fut mis en place, mais après la mobilisation générale, il devint nécessaire de procéder à la distribution quotidienne de vivres aux familles nécessiteuses. Les fourneaux économiques populaires furent créés et une souscription fut lancée. Durant la bataille de la Marne, en septembre 1914, la ville ne connut pas l'invasion mais en éprouva les sensations. La canonnade assourdissante fit voler en éclats, ou tout au moins, étoila la plupart des vitres. Jour et nuit, les canons et les caissons sillonnaient les rues en convois incessants. Si l'ennemi n'entra pas dans la cité, l'angoisse y était extrême. Isolés du reste du monde, les habitants souffraient du manque d'informations. « Un aumônier à face lugubre avait prédit que dans une heure les Allemands seraient dans la ville, et les stratèges du Café du Commerce avaient pris comme texte d'Évangile son sinistre avertissement ». Au terme d'une semaine d'inquiétude, la victoire fut annoncée. Dès le lundi 14 septembre, Pol Chevalier enfourcha son vélo pour revoir sa maison natale de Revigny. À huit kilomètres de Bar-le-Duc commençaient les tranchées, les caponnières et les croix de bois grossières. Du clocher de son village il ne subsistait que le massif carré qui lui servait de base. L'hôtel de ville présentait « le plus merveilleux aspect d'un décor de ruines » et sa demeure était méconnaissable, perdue dans un pâté de vingt maisons dont il ne restait plus pierre sur pierre. Les bombardements de Bar commencèrent réellement en 1915. La cité intéressait l'état-major ennemi, en raison des services de ravitaillement et d'étapes dont elle était un centre important. Le 11 octobre, une pluie de fléchettes fut semée par deux avions. Elles portaient, gravée, une inscription facétieuse : « Invention française, fabrication allemande ». Le bombardement le plus meurtrier eut lieu le 1er juin 1916, jour de l'Ascension. « Il ne s'agissait que de simples bombes, mais combien l'imprudence des habitants, qu'aiguillonnait une folle curiosité, les rendit funestes ». Soixante-quatre habitants trouvèrent la mort. Des obsèques solennelles eurent lieu deux jours plus tard, transformant la place Exelmans en un temple immense. Le 4 juillet 1918, toutes les fenêtres étaient garnies de drapeaux aux couleurs de la France et des États-Unis : la ville ne comptait alors pas moins d'Américains que de Français ; ensemble, ils célébrèrent la fête de l'Indépendance.
© Micberth
     
Feuille d'information :

Lire...

20:35

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75